€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mardi 20 mars 2018

Au G20 de Buenos Aires, Mr BitCoin déclare que les cryptos sont une véritable révolution

« Alors qu’il participe [B Lemaire, ndlr] à la réunion des ministres des Finances du G20 à Buenos Aires, il a rappelé que les monnaies virtuelles étaient une véritable révolution à laquelle il fallait participer… , il a confirmé que le gouvernement va proposer prochainement un cadre législatif pour protéger les investisseurs. Il devrait théoriquement s’agir d’un visa qui sera délivré par l’AMF, l’Autorité des Marchés Financiers » rapporte Amélie dans une brève du 20 Mars 2018 «Ce que Bruno Le Maire pense réellement des crypto-monnaies… »


€CALYPSE NEWS
Note – Mr BitCoin, alias Bruno Lemaire, Ministre des Finances de Mr Macron, retourne lui aussi sa veste plus souvent qu’il ne change de chemise, comme tout bon terroriste qui se respecte.

Mr BitCoin vient de déclarer au G20 de la finance à Buenos Aires (Argentine) que les cryptos « sont une véritable révolution », bigre, « à laquelle il faut participer ». Mr BitCoin serait-il un révolutionnaire refoulé ? Mais pourquoi ne commence-t-il pas en virant Macron, après on verra pour la révolution des cryptos.

En effet, Mr Macron travaille pour les kleptos anglo-saxons et leur « Global Britain » comme il vient de le confirmer en se faisant berner par Mme May dans le complot de Salisbury montrant à nouveau qu’il n’est rien d’autre qu’une marionnette. 

Les kleptos n’aiment pas les cryptos qui représentent à terme une menace vitale pour leur système monétaire à la base de leur ordre social inégalitaire. Et Mr BitCoin, aux ordres de Mr Macron lui-même tenu par les kleptos anglo-saxons veut participer à la révolution des cryptos ?

Encore faudrait-il que la France ait un minimum de souveraineté monétaire, ce qui n’est plus le cas depuis 1971 et un certains Mr Pompidou qui a remis les clés de la Banque de France à la Banque centrale européenne, une banque privée des kleptos anglo-saxons.

Cette déclaration de Mr BitCoin est d’autant plus stupide que cette « révolution » ne peut se faire sans une coordination internationale. Or, à ce même G20 de la finance, le FSB (1), c’est-à-dire le Financial Stability Board, l’organisme qui coordonne la régulation financière au sein du G20, ne voit pas la nécessité de règlementer les cryptos, pour l’instant, puisqu’elles ne représentent que 1% du PIB mondial en 2017.

S’il n’y a pas consensus au niveau du G20, que peut faire la France toute seule dans son coin pour règlementer les cryptos qui sont, du fait de BlocKChain et de l'internet, sans frontière?

Le meilleur moyen pour les kleptos de tenter de maintenir leur ordre social inégalitaire en renforçant l'austérité est d’empêcher toute règlementation des cryptos pour les maintenir dans le marécage et ainsi effrayer les éventuels investisseurs (parlons plutôt de spéculateurs à ce stade) à ce type d’actif, ceux-ci comprenant que tous les risques sont pour eux.
En réalité, ces autorités monétaires has been n'ont aucune idée de la manière de s'y prendre pour contrôler les cryptos, comme viennent de le reconnaître les autorités indiennes qui n'ont pourtant pas la réputation de se gêner en quoi que ce soit vis-à-vis de leurs populations. 
Le cas de la Russie (3) est différent car les Russes travaillent sur une technologie post-BlockChain, DAG, une révolution dans la révolution des cryptos mais contrôlée par le pouvoir central qui soutient lui-même ce projet à la hauteur du XXI ième siècle.
Ce que les gens devraient comprendre (je développerai ce point qui me semble essentiel dans un futur billet), c’est qu’effectivement, les cryptos sont une révolution que les autorités actuelles ne peuvent évidemment pas faire puisque cela revient à renverser leur propre système.

La révolution des cryptos consiste à permettre à des communautés, des peuples, des groupes d’intérêts, de retrouver ou d’instaurer leur souveraineté monétaire, élément fondamental et préalable à toute souveraineté politique.

C’est l’objet de mon travail en ligne sur un « Jardin urbain permaculturel » corse, corse à titre de modèle pour ma recherche & développement. En matière révolutionnaire, les Corses ont déjà une belle et grande histoire.

EG


>> Lire aussi :

(1) Cryptos >> Pas de règlementation en vue au G20 de Buenos Aires (20/03/2018)

(2) Les autorités indiennes n’ont pas réussi à comprendre et à maitriser BitCoin (16/03/218)

(3) Crypto : une action en justice en Russie contre Google (19/03/2018)

>> Mon fil info « MACRON » sur twitter 

>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures
_____________ooo______________

Ce que Bruno Le Maire pense réellement des crypto-monnaies…

Par Amélie, le 20 Mars 2018


Bruno Le Maire est sorti du silence dans une tribune signée sur le site Numerama, et semble avoir changé d’avis concernant les crypto-monnaies. Retour sur les propos tenus par le ministre des Finances français.

Un adversaire du Bitcoin ?

Il y a encore quelques semaines, Bruno Le Maire s’opposait farouchement aux crypto-monnaies qu’il estimait dangereuses. Le ministre des Finances avait affirmé qu’il fallait impérativement imposer un cadre réglementaire et ce, le plus rapidement possible. Mais dans cette tribune, il semble avoir revu certaines de ses positions.

En effet, alors qu’il participe à la réunion des ministres des Finances du G20 à Buenos Aires, il a rappelé que les monnaies virtuelles étaient une véritable révolution à laquelle il fallait participer : « Une révolution est en cours, dont le bitcoin n’était que le précurseur. La BlockChain va offrir des opportunités inédites à nos start-up, par exemple avec les Initial Coin Offerings (ICO) qui vont leur permettre de lever des fonds grâce à des “jetons” (tokens), en crypto-actifs ou non. Elle promet de créer un réseau de confiance sans intermédiaire, d’offrir une traçabilité accrue des transactions et, globalement, de faire gagner l’économie en efficacité. »

Une réglementation obligatoire

Il semble donc penser que les crypto-monnaies auront des répercussions positives sur l’avenir économique du pays. Cependant, il n’oublie pas l’importance d’un cadre réglementaire.

En effet, il a confirmé que le gouvernement va proposer prochainement  un cadre législatif pour protéger les investisseurs. Il devrait théoriquement s’agir d’un visa qui sera délivré par l’AMF, l’Autorité des Marchés Financiers : « Clarifier le droit pour attirer l’innovation, identifier les risques sans entraver notre écosystème, voilà notre démarche. »

Bruno Le Maire a également souligné qu’une mission d’information était actuellement en cours, et qu’elle devra répondre à différentes questions concernant notamment les garanties futures pour la protection des épargnants, ou encore la fiscalité relative aux crypto-monnaies. Pour l’instant, il est prématuré de réglementer les monnaies virtuelles, mais il semble évident que le ministre des Finances souhaite faire de la France un pays attractif pour les crypto-investisseurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COVID-19 : LE SIMPLE FAIT DE SUGGERER QUE LE GOUVERNEMENT A LE DROIT DE RETIRER L’ACCES A LA NOURRITURE ET A L’EMPLOI FAIT DE CNN UN MEDIA FASCISTE

  Dimanche 1 er août 2021 à 04h00 par Eric Gaillot (468) – « Les personnes qui refusent de se faire injecter un "vaccin" cont...