€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 7 janvier 2018

Pourquoi et comment créer un « système monétaire politique » réellement démocratique ?


Nous avons abordé la notion de « monnaie quantique » en montrant qu’elle était issue de la déconnection d’avec le Réel et le Marché, une révolution ontologique, c’est-à-dire qui change la nature même de la monnaie. Cette révolution produit à son tour l’émergence d’un « système monétaire politique » réellement démocratique que je vais maintenant essayer de définir. EG

>> Lire aussi :

Qu’est-ce qu’une monnaie quantique ? (05/01/2018) par Eric Gaillot

En transition forcée vers un « système monétaire politique » par Eric Gaillot, le 6/01/2018

VeganCoin (VGC), pourquoi et comment créer « un système monétaire végan » ? par Eric Gaillot, le 6/01/2018.

>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures
____________ooo___________



Par Eric Gaillot, le 7 janvier 2018
https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=24434542#editor/target=post;postID=4875308193684696366

Contrairement à ce qu’on croit conformément à l’adage « l’argent n’a pas d’odeur » - la monnaie est, dans la réalité, comme elle l’a toujours été, c’est-à-dire tout  sauf un « équivalent neutre ». Concrètement, un euro n’a pas la même valeur selon l’usage que l’on veut en faire. Par exemple, un ticket restaurant libellé en euro ne peut être utilisé que pour un service précis : acheter un repas dans un restaurant qui accepte ces tickets. Question : les euros de ce ticket restaurant ont-ils la même valeur que les euros qui sont dans notre poche et qui sont utilisables pour acheter ce qu’on veut et pas seulement un repas dans certains restaurants ? La réponse est évidemment non. Donc, l’argent a bien une odeur, l’euro n’est pas un équivalent neutre. 

Cela veut dire que l’euro, ou n’importe quelle monnaie conventionnelle, a, dans la réalité, une dimension politique. Cette dimension politique s’exprime par l’usage spécifique que l’on fait de notre argent. Si l’on accepte d’être payé en tickets restaurants, c’est que nous estimons que ces tickets nous sont utiles et nous les acceptons comme des équivalents de véritables euros. Mais ce n’est pas toujours le cas. Si vous n’allez jamais au restaurant, ces tickets restaurants vous sont parfaitement inutiles et vous allez donc refuser d’être payés en tickets restaurant car pour vous, ils n’ont aucune valeur, même s’ils sont considérés par le système comme des « équivalents » d’euros. Si votre patron ne vous donne pas le choix, si cela est précisé dans votre contrat de travail, vous êtes coincés, vous êtes obligés d’accepter ces tickets restaurants et vous allez donc essayer de les échanger, de les troquer. 

Cela montre que dans certaines situations, pour sortir du système – par exemple ne pas se nourrir dans les restaurants parce que vous êtes végans et attentif à votre santé - vous devez obligatoirement pouvoir vous libérer de la monnaie du système, l’euro. Ceci montre, en passant (je développerais plus tard), que l’euro n’est pas seulement un problème, une contrainte,  pour les Etats de la zone euro qui n’ont plus la liberté de « jouer » avec leur monnaie pour résoudre des problèmes économiques.

 C’est le même problème pour nous, à notre échelle d’individu et c’est pour cela que vous devez avoir la liberté politique d’acquérir d’autres monnaies qui vous permettront, par exemple, de vous nourrir végan, conformément à vos convictions et pour votre bien-être, ou, toujours pour des raisons politiques, de consommer uniquement des produits corses parce que vous militez pour sortir la Corse, donc les Corses, de la misère. 

Un « système monétaire politique » est donc un système qui permet aux gens de vivre selon leurs convictions, leurs préférences, leurs interdits, leurs utopies aussi, etc., ce que l’euro ne permet pas car l’euro est une monnaie de pouvoir totalitaire, une monnaie de coercition qui vous oblige à vous comporter dans les intérêts du système qui ne sont pas forcément ni dans l’intérêt de votre pays, ni à vos intérêts propres. L’évolution général du monde monétaire fait que d’accord ou pas, en connivence ou pas, le système monétaire conventionnel est voué, dans un premier temps, à faire avec un nouveau système monétaire virtuel en attendant de disparaître. Aujourd’hui, tant les pays, les Etats, les Nations que nous-mêmes, en tant qu’individus, que groupe d’individus, de communautés, nous avons déjà la possibilité de gérer nos vies à la fois avec des euros et avec des monnaies virtuelles. 


__________________________________

Cela ouvre d’immenses champs de libertés politiques, donc d’actions concrètes pour changer le monde d’une façon réellement démocratique par le jeu des ICO qui peut appuyer, renforcer, promouvoir tel ou tel programme politique au sens conventionnel. Avec les ICO, les cryptomonnaies, ce sont les gens qui, de par l’usage « politique » qu’ils en feront, influenceront l’évolution de la société et cela d’une façon infiniment plus déterminante qu’en votant pour un programme politique ou un candidat qui ne tiendra (presque) jamais ses promesses une fois élu
_____________________________________


J’ai montré ICI et ICI pourquoi et comment créer de nouvelles monnaies virtuelles en fonction d’objectifs politiques spécifiques. Dans ce nouveau « système monétaire politique », l’euro ou n’importe quelle monnaie conventionnelle comme le dollar ou yuan, changent de fonction pour devenir, peut-être et enfin, de véritables « équivalents neutres » puisque ces monnaies conventionnelles permettent d’établir la valeur relative des cryptomonnaies, à la fois par rapport à l’euro, au dollar ou au yuans, pour ne citer que ces monnaies-là, et aussi la valeur relative des cryptomonnaies les unes par rapports aux autres. Cela ouvre d’immenses champs de libertés politiques, donc d’actions concrètes pour changer le monde d’une façon réellement démocratique par le jeu des ICO qui peut appuyer, renforcer, promouvoir tel ou tel programme politique au sens conventionnel. Avec les ICO, les cryptomonnaies, ce sont les gens qui, de par l’usage « politique » qu’ils en feront, influenceront l’évolution de la société et cela d’une façon infiniment plus déterminante qu’en votant pour un programme politique ou un candidat qui ne tiendra (presque) jamais ses promesses une fois élu. EG


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COVID-19 : LE SIMPLE FAIT DE SUGGERER QUE LE GOUVERNEMENT A LE DROIT DE RETIRER L’ACCES A LA NOURRITURE ET A L’EMPLOI FAIT DE CNN UN MEDIA FASCISTE

  Dimanche 1 er août 2021 à 04h00 par Eric Gaillot (468) – « Les personnes qui refusent de se faire injecter un "vaccin" cont...