mercredi 2 août 2017

The New York Times, NBC, ABC, CBS, CNN… sont les ennemis du peuple



En «guerre» contre les «fake news», Donald Trump a lancé sur Facebook sa propre chaîne de «vraies actualités». «Les médias qui propagent des fakes news (The New York Times, NBC, ABC, CBS, CNN) ne sont pas mes ennemis, ce sont les ennemis du peuple», a écrit Trump sur Twitter, rapporte Sputnik dans une brève du 2 août 2017 à lire ci-dessous.

Bonne lecture

____________oooo__________

Trump lance sa chaîne de «vraies actualités» sur Facebook

Sputnik, le 2 août 2017


En «guerre» contre les «fake news», Donald Trump a lancé sur Facebook sa propre chaîne de «vraies actualités».

Après des mois de reproches à l'égard des «médias colportant de fausses nouvelles», le Président Trump a lancé sur sa page Facebook une chaîne d'actualités qui sera animée par sa belle-fille Lara, relate le site BuzzFeed.

Dans la première émission de la «chaîne», datant du 20 juillet, Lara Trump appelle les 23 millions d'abonnés de Donald Trump à regarder la chaîne chaque semaine.

«Nous allons vous présenter seulement des faits, suivez les actualités avec nous», a-t-elle lancé.

Selon le site BuzzFeed, la Maison-Blanche n'a pas encore répondu aux questions visant à savoir si Lara Trump faisait désormais partie de l'équipe de communication du Président américain. Au demeurant, rappelle le site, la belle-fille de Trump produisait par le passé l'émission Inside Edition et a ouvertement soutenu la campagne présidentielle du magnat de l'immobilier.

Les relations du président américain avec les journalistes sont mauvaises depuis le début de la campagne électorale. La plupart des médias de gauche et centristes soutenaient en effet ouvertement sa rivale Hillary Clinton et le critiquaient violemment. Pour sa part, Trump accuse la presse de publier des fakes, qualifie les journalistes de malfaiteurs et d'ennemis du peuple, et a même refusé d'assister au traditionnel dîner annuel avec les journalistes.

«Les médias qui propagent des fakes news (The New York Times, NBC, ABC, CBS, CNN) ne sont pas mes ennemis, ce sont les ennemis du peuple», a écrit Trump sur Twitter. En février les journalistes de CNN, du New York Times et de Politico n'ont pas été admis à son briefing et en mai, le président a même suggéré d'annuler ces rencontres régulières et de «fournir [aux reporters] des réponses écrites pour plus de précision».