jeudi 20 juillet 2017

Trump aurait mis fin à tous les programmes de la CIA de soutien à tous les jihadistes dans le monde



« Selon le Washington Post, le président Trump a mis fin à tous les programmes de la CIA de soutien aux jihadistes en Syrie. Mais selon nos propres informations, cette décision ( ) ne porterait pas uniquement sur le soutien aux jihadistes en Syrie, mais à tous les jihadistes dans le monde » rapporte Réseau Voltaire dans un article du 20 juillet 2017 à lire ci-dessous. 

Bonne lecture

_____________oooo____________

Washington a cessé tout soutien aux jihadistes

 

Réseau Voltaire

http://www.voltairenet.org/article197179.html

Article source: Trump ends covert CIA program to arm anti-Assad rebels in Syria, a move sought by Moscow”, Greg Jaffe & Adam Entous, The Washington Post, July 19, 2017.


Selon le Washington Post, le président Trump a mis fin à tous les programmes de la CIA de soutien aux jihadistes en Syrie.
Cette chronologie prouverait l’inféodation de l’administration Trump à la Russie.
Selon le quotidien, cette décision aurait été prise lors d’une réunion avec le directeur de la CIA, Mike Pompeo, et le conseiller de Sécurité nationale, le général H.R. McMaster. Ce conseil restreint se serait tenu avant la rencontre Trump-Poutine du 7 juillet, au cours de la quelle un cessez-le-feu a été annoncé au Sud de la Syrie. Cette chronologie prouverait l’inféodation de l’administration Trump à la Russie.

Mais selon nos propres informations, cette décision daterait des environs du 20 mai. En outre, elle ne porterait pas uniquement sur le soutien aux jihadistes en Syrie, mais à tous les jihadistes dans le monde. Donald Trump aurait alors pu prononcer le discours de Riyad enjoignant tous les États musulmans de rompre avec tous les jihadistes, incluant leur matrice politique, les Frères musulmans.

En Syrie, actuellement, les États-Unis lutteraient contre Daesh en soutenant des kurdes du PKK/YPG.

Corée du Nord : il n'y a pas de solution militaire, ils nous tiennent

«  "Il n'y a aucune solution militaire [aux menaces nucléaires de la Corée du Nord ], vous pouvez l'oublier. A moins que q...