jeudi 27 juillet 2017

Sanctions antirusses : risque d’une guerre commerciale UE/USA



Si les États-Unis introduisent de nouvelles mesures restrictives contre Moscou, cette initiative serait en mesure de porter atteinte aux sociétés allemandes, a déclaré Brigitte Zypries, ministre allemande de l'Économie et de l'Énergie, citée par l'agence Reuters. Brigitte Zypries a en outre mis en garde contre le début d'une guerre commerciale avec les États-Unis, ajoutant que l'Union européenne discutait d'ores et déjà d'une riposte éventuelle » rapporte Sputnik dans un article du 27 juillet 2017 à lire ci-dessous. 

Bonne lecture

_____________oooo____________


Berlin: les nouvelles sanctions antirusses pourraient affaiblir des sociétés allemandes


Les entreprises allemandes pourraient devenir des victimes des nouvelles sanctions de Washington à l’encontre de la Russie, prévient la ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie, Brigitte Zypries.
Si les États-Unis introduisent de nouvelles mesures restrictives contre Moscou, cette initiative serait en mesure de porter atteinte aux sociétés allemandes, a déclaré Brigitte Zypries, ministre allemande de l'Économie et de l'Énergie, citée par l'agence Reuters.

Mme Zypries souligne notamment que les États-Unis ont emprunté une autre voie que celle prônée par l'Europe en la matière, voilà pourquoi l'introduction des sanctions antirusses crée de nouvelles difficultés dans les relations avec Washington.

«Nos entreprises peuvent être affectées», a-t-elle déclaré.
Brigitte Zypries a en outre mis en garde contre le début d'une guerre commerciale avec les États-Unis, ajoutant que l'Union européenne discutait d'ores et déjà d'une riposte éventuelle.

«Il y a un risque de mesures de rétorsion», a expliqué la ministre dans une interview à la chaîne de télévision ARD, précisant que le scénario de la mise en place d'une guerre commerciale «serait très mauvais».
La Chambre basse du Congrès des États-Unis a adopté mardi à une quasi-unanimité de nouvelles sanctions contre la Russie, un projet qui provoque la colère de Moscou mais aussi de l'Europe, car il permettrait de sanctionner des entreprises européennes.

Le texte, adopté par 419 voix contre trois, doit maintenant être approuvé par le Sénat et être promulgué, ou pas, par le Président. On ignore pour le moment la date du vote à la Chambre haute.

La Maison-Blanche a fait savoir que Donald Trump n'avait pas encore pris de décision quant à la promulgation du texte, qui pourrait compromettre ses projets de rapprochement avec Moscou. Il pourrait toutefois être adopté avec une majorité suffisante pour passer outre un éventuel véto présidentiel.

Les Fakes News ont besoin de concurrence !

"Steve Bannon sera une nouvelle voix solide et intelligente à Breitbart News... peut-être mieux que jamais auparavant. Les Fakes N...