€CALYPSE NEWS

jeudi 27 juillet 2017

Lorsque la pyramide s’écroulera ce sera l’effet du hasard



« Les banques et les marchés sont une catastrophe en attente d‘arriver, c’est écrit. La  seule question est de savoir quand. A force de dire c’est pour demain, les gourous se déconsidèrent. On ne peut crier au loup tous les jours. Le fait est que personne sait: lorsque la pyramide s’écroulera ce sera l’effet du hasard. Sur un évènement forcément imprévu et inattendu. Par construction, personne ne l’aura vu venir sauf quelques dizaines de personnes, guère plus, comme en 2008 » écrit Bruno Bertez dans un article du 26 juillet 2017 à lire ci-dessous. 

Bonne lecture

_____________oooo___________

La sécurité bancaire très en question , et encore on ne vous dit pas tout!

 Par Bruno Bertez, le 26 juillet 2017

https://brunobertez.com/2017/07/26/la-securite-bancaire-tres-en-question-et-encore-on-ne-vous-dit-pas-tout/

On connaît la grande campagne publicitaire  des sociétés qui émettent les cartes de crédit, les Visa et autres  afin de dissuader les individus d’utiliser le cash.

L’un des arguments avancés est la sécurité!

Il faut savoir que la sécurité dont il est question ce n’est pas la sécurité des individus, non c’est la sécurité du système bancaire. Il est en faillite perpétuelle, les comptes sont faux  et il est sur la corde raide en raison de la fragilité de son refinancement.

Le fractionnal banking est une épée de Damoclès atomique suspendue au-dessus de sa tête. Il est évident que plus personne ne peut se permettre ce que l’on appelle un  » run », c’est à dire une demande des déposants de  récupérer leur argent. Le problème des  banques, ce n’est pas la question des fonds propres et des pertes, non  c’est la liquidité et le mismatch.

Le mismatch c’est le grand écart entre les caractéristiques des emplois et celles des ressources. La question des fonds propres et des ratios, c’est de la poudre aux yeux des illusionnistes afin de détourner l’attention du  vrai problème financier mondial: le mismatch/la liquidité.

Par ailleurs le risque financier et bancaire ne se situe pas au niveau des banques seulement il est au niveau des marchés. Le marché du crédit, le marché des actifs financiers est non plus « en banque » mais sur le marché mondial, ce qui signifie qu’il est à la merci de ce que l’on appelle les animal spirits et c’est parce qu’il est à la merci des animals spirits que l’on ne peut plus tolérer la moindre volatilité et la moindre bouffée d’aversion au risque: si on les tolérait la pyramide s’effondrerait.

Les banques et les marchés sont une catastrophe en attente d ‘arriver, c’est écrit. La  seule question est de savoir quand. A force de dire c’est pour demain, les gourous se déconsidèrent. On ne peut crier au loup tous les jours. Le fait est que personne sait: lorsque la pyramide s’écroulera ce sera l’effet du hasard. Sur un évènement forcément imprévu et inattendu. Par construction, personne ne l’aura vu venir sauf quelques dizaines de personnes, guère plus, comme en 2008.

Tout ceci pour vous rappeler comme le fait la nouvelle ci-dessous que le système ne peut garantir votre sécurité, peu à peu votre argent se trouve menacé et en moindre sécurité que chez vous, en espèces.

Toutes les actions des gouvernements et des banques visent à faire en sorte que lors de la  prochaine crise ce ne soient pas  les Etats et les gouvernements qui paient et viennent à la rescousse, mais  vous. Et pour cela il faut vous rendre prisonnier des banques, il faut vous bancariser à mort et il faut dissimuler les risques bancaires comme ceux de fraude, détournement, et déconfiture.

Maintenant lisez la nouvelle ci-dessous.

La banque italienne Unicredit a annoncé mercredi que les comptes de 400.000 de ses clients en Italie avaient été visés par des hackers mais que les données volées ne permettaient pas des transactions non autorisées. Et les données de la vie privée? Il est évident que ce communiqué est mensonger.

« Unicredit annonce avoir subi une intrusion informatique en Italie (…) concernant les données de clients italiens relatives à des prêts personnels. Cette intrusion s’est produite par l’intermédiaire d’un partenaire commercial externe italien », indique un communiqué du groupe.

Cette intrusion s’est produite en deux épisodes, le premier remontant à septembre-octobre 2016 et le second à juin-juillet 2017, précise Unicredit.

La banque considère que « les données de 400.000 clients en Italie ont été violées au cours des deux épisodes.

Unicredit précise « qu’aucune donnée, comme les mots de passe, permettant l’accès aux comptes des clients ou permettant des transactions non-autorisées, n’a été volée ».

« L’accès à certaines données d’état civil ou aux codes IBAN pourrait avoir eu lieu », ajoute cependant la banque.

Unicredit assure avoir informé les autorités compétentes et « adopté immédiatement toutes les mesures nécessaires pour empêcher » de telles intrusions informatiques.

Catalogne : la guerre civile est inévitable si la loi martiale est déclarée

Salvador Dalí,   Construction molle avec haricots bouillis:  Prémonition de la guerre civile , 1936 «  La Catalogne est l...