€CALYPSE NEWS

mercredi 5 juillet 2017

« Je préviens les médias traditionnels : nous ne vous lâcherons pas »



« Project Veritas (PV) a lancé une série avec le titre éloquent d’American Pravda visant à révéler les mensonges des médias américains. S’exprimant sur Radio Sputnik, un stratège en communication de PV a déclaré : « Je préviens les médias traditionnels : nous ne vous lâcherons pas ». En commentant la popularité du projet American Pravda, le journaliste de PV a remarqué que même le président américain Donald Trump publiait les vidéos de Project Veritas sur son compte Instagram » écrit Sputnik News dans un article du 29 juin 2017 à lire ci-dessous en version française.

Bonne lecture

_____________oooo_____________

Projet Veritas : Révéler les mensonges des médias grand public.

La guerre de communication monte en puissance

Par Sputnik News – Le 29 juin 2017

Traduit par Wayan, relu par Catherine pour le Saker Francophone pour Le Saker francophone

http://lesakerfrancophone.fr/projet-veritas-reveler-les-mensonges-des-medias-grand-public

Project Veritas (PV) a lancé une série avec le titre éloquent d’American Pravda visant à révéler les mensonges des médias américains. S’exprimant sur Radio Sputnik, un stratège en communication de PV a déclaré : « Je préviens les médias traditionnels : nous ne vous lâcherons pas ».

Les journalistes de Project Veritas, une organisation américaine à but non lucratif, ont lancé une nouvelle série, American Pravda, qui expose l’hypocrisie et le mensonge des médias traditionnels. CNN, la télé câblée américaine, est le premier canal d’information à se retrouver sous les fourches caudines des journalistes d’investigation de PV.

Le 27 juin, Project Veritas a publié des séquences d’un important producteur de CNN, John Bonifield, capturé par une caméra cachée, affirmant que toute l’histoire des prétendus liens de la campagne Trump avec la Russie sont « surtout des conneries ».

Selon le producteur de CNN, la chaîne d’information n’a pas de « preuve formelle » pour soutenir son histoire de collusion Trump-Russie.

Lorsqu’on lui a alors demandé pourquoi CNN est « constamment en train de dire, la Russie ceci, la Russie cela », Bonifield a répondu directement : « C’est pour l’audimat ».

Dans une tentative apparente de minimiser cette inquiétante démonstration, la chaîne d’information a déclaré dans un communiqué que « CNN soutient [notre] producteur médical John Bonifield, ajoutant que la diversité des opinions personnelles est ce qui rend CNN forte, nous l’accueillons et l’adoptons ».

Cependant, la vidéo suivante publiée par Project Veritas, le lendemain, montre que Bonifield n’est pas le seul à croire que les histoires russes de CNN Russie ne sont que des « conneries ».

S’exprimant devant un journaliste infiltré de PV, l‘expert politique de gauche de la CNN, Van Jones, a admis que « le truc sur la Russie n’est qu’un bigburger rempli de vide » [A big nothing burger].

Lee Stranahan, de Radio Sputnik et Garland Nixon, les hôtes de l’émission Fault Lines, sont entrés en contact avec Stephen Gordon, le principal stratège en communications de Project Veritas, pour discuter de ces vidéos révélatrices et de l’état des médias traditionnels américains.

Comme l’a déclaré le journaliste de Project Veritas, ce qui a été exposé à ce jour n’est que la pointe de l’iceberg.

« J’avertis les médias traditionnels … et CNN, je les avertis publiquement : nous n’allons rien laisser passer, on ne vous lâchera pas, nous allons chercher la jugulaire des médias traditionnels, nous voulons vous faire fermer pour tous les mensonges que vous dites. Nous allons repérer chaque fois que vous mentirez et vous prendre la main dans le sac », a prévenu Gordon.

Le problème est que les médias traditionnels américains ne sont en aucun cas neutres. En plus, ils s’en sont même pris aux petits médias indépendants, des deux bords politiques, les qualifiant de divulgateurs d’« infos bidons ».

Mais ce n’est qu’une partie de l’histoire.

Le journaliste de PV a attiré l’attention sur le fait que les médias traditionnels américains ont, à maintes reprises, favorisé directement et systématiquement Hillary Clinton contre son homologue démocrate Bernie Sanders lors de la campagne présidentielle américaine de 2016.

Selon le stratège en communication de PV, « ce n’est pas une question de gauche ou de droite » – la presse grand public est dans la poche de l’establishment américain.

« Quel que soit celui que l’establishment [américain] décide de choisir, ce sera celui là, tous les autres sont des ennemis », a souligné Gordon.

En outre, il semble que les médias grand public n’aient aucun scrupule à manipuler l’opinion, surtout en matière de politique étrangère.

Récemment, Russia Today a éclairé sous un angle nouveau l‘histoire d’Omran Daqneesh, le garçon syrien qui a été présenté par Christiane Amanpour de CNN comme le symbole de la souffrance civile à Alep.

En réalité, les volontaires des White Helmets ont manipulé Omran afin qu’il soit photographié au lieu de recevoir une aide immédiate. Les volontaires ont ensuite menacé son père car il a cherché à cacher sa famille afin d’éviter toute nouvelle exposition indésirable aux médias.

Réfutant l’accusation des médias disant que Project Veritas est une organisation d’« extrême droite », Gordon a souligné qu’ils se considéraient comme non partisans et a ajouté qu’ils avaient beaucoup de partisans venant de la gauche du spectre politique, notamment parmi les électeurs de Bernie Sanders.

Le projet American Pravda est immédiatement devenu viral.

Lors de la conférence de presse de la Maison-Blanche de mardi, la secrétaire adjointe à la presse de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a encouragé les Américains à regarder les vidéos de Project Veritas afin de prendre conscience des mensonges des médias.

« Franchement, tout le pays devrait y jeter un œil », a déclaré Sanders.

En commentant la popularité du projet American Pravda, le journaliste de PV a remarqué que même le président américain Donald Trump publiait les vidéos de Project Veritas sur son compte Instagram.

Fondé par James O’Keefe, un militant politique conservateur américain, Project Veritas considère que sa mission est d’« enquêter et exposer la corruption, la malhonnêteté, l’égoïsme, le gaspillage, la fraude et toute autre faute dans les institutions publiques et privées afin de parvenir à une société plus éthique et plus transparente.

Je vais vous dire quelque chose, déclare O’Keefe dans l’une de ses vidéos America Pravda, le changement arrive, que CNN le veuille ou pas. »

Sputnik News

Netanyahu s’est engagé à transférer 200 000 Israéliens dans le nouvel État kurde pour « aider » à l’administrer

« Le référendum pour l’indépendance du Kurdistan est un jeu de dupes […] Il existe actuellement huit États non reconnus : l’Abkhazie, Ch...