dimanche 30 juillet 2017

Coopération Russie/Etats-Unis : la balle est désormais dans le camp de Washington



La Russie et les États-Unis peuvent et doivent coopérer sur toute une série de dossiers. Il s'agit notamment de la non-prolifération des armes de destruction massive, de la lutte contre le terrorisme, de l'immigration clandestine, de la traite des êtres humains et des changements climatiques. Moscou y étant prêt, la balle est désormais dans le camp de Washington, tel est le message émis par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov » cité par Sputnik dans une brève du 30 juillet 2017 à lire ci-dessous.
 
Bonne lecture

_____________oooo____________

Le redémarrage Russie-USA nécessite une volonté politique, selon Moscou

Sputnik, le 30 juillet 2017


La Russie et les États-Unis peuvent et doivent coopérer sur toute une série de dossiers, dont la non-prolifération des armes de destruction massive et la lutte contre le terrorisme. Moscou y étant prêt, la balle est désormais dans le camp de Washington, tel est le message émis par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

Le redémarrage des relations entre la Russie et les États-Unis nécessite une volonté politique, Moscou est prête à coopérer et «tend la main» à Washington, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov dans une interview à la chaîne ABC.

«Je considère que dans la situation qui s'est nouée il faut avant tout une volonté politique», a-t-il répondu à la question visant à savoir ce qui était indispensable au redémarrage des relations russo-américaines.
Selon M.Riabkov, «il existe plusieurs domaines dans lesquels la Russie et les États-Unis peuvent et doivent travailler ensemble». Il s'agit notamment de la non-prolifération des armes de destruction massive, de la lutte contre le terrorisme, de l'immigration clandestine, de la traite des êtres humains et des changements climatiques.

«Nous sommes prêts. Nous tendons la main. Nous espérons que quelqu'un de l'autre côté — aussi bien le Président Trump que d'autres — peuvent y voir une chance d'emprunter une voie différente», a conclu le vice-ministre.

Le Sénat américain a approuvé jeudi la proposition de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Le document a été soutenu par 98 voix contre deux. Le texte sera ensuite envoyé au Président Donald Trump, qui pourrait toutefois y opposer son véto.

En réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l'ambassade américaine l'accès à deux sites dont elle a la jouissance à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le nombre des membres du personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis. La riposte du ministère des Affaires étrangères aux sanctions a obtenu le feu vert du Président russe, a confirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

L’émergence au statut public du Bitcoin sera peut être l’évènement de la décennie marquée par la crise

« … l’émergence au statut public du Bitcoin… sera peut être l’évènement de la décennie marquée par la crise. Il est une bifurcation dans l...