€CALYPSE NEWS

samedi 17 juin 2017

Une future Assemblée qui a toutes les apparences d’une cour du roi Macron



Le premier tour avait déjà placé le parti des abstentionnistes en tête avec 51,3% des inscrits. Selon un sondage Opinionway Orpi, le second tour pourrait battre ce record avec un score annoncé de 54% :

« … Selon un sondage Opinionway Orpi publié jeudi, la participation au second tour est évaluée à 46% du corps électoral. Par conséquent l'abstention pourrait s'élever à 54%, et pourrait donc effacer le record de la semaine précédente qui s'élevait à 51.3%... » rapporte Le Figaro qui complète en écrivant que « La formation d'Emmanuel Macron remporterait ainsi entre 440 et 470 sièges sur les 577 que compte l'Assemblée nationale, Les Républicains alliés à l'UDI de 70 à 90 sièges, et le Parti socialiste et ses alliés de 20 à 30, selon les projections de l'institut. La France insoumise et le PCF décrocheraient 5 à 15 sièges, le Front national entre 1 et 5. De 3 à 10 sièges reviendraient à d'autres candidats. »


La formation d'Emmanuel Macron remporterait ainsi entre 440 et 470 sièges sur les 577 que compte l'Assemblée nationale ? Ce n’est même pas un cauchemar. C’est tout simplement une arnaque, un leurre qui va exploser à la tête de Macron aussitôt le scrutin terminé car les gens qui se sont présentés sous l’étiquette LREM n’ont pas tous, comme ça, abandonné leurs idées, leurs familles et leurs électeurs. Ils se sont seulement mis en position de pouvoir agir en se collant provisoirement l’étiquette LREM le temps de l’élection. La fracture gauche/droite va réapparaître au sein même de la majorité LREM car le politique fait partie intégrante de l’être humain et il n’est pas possible de le nier dans la durée comme on le fait du genre ou de l’identité ou de toutes ces valeurs dites progressistes sociétales postmodernes.

Ou alors, si ce n’est pas le cas, si même le politique est passé à la trappe dans le sens ou finalement tout se vaut, plus rien ne compte, que tous les intérêts se valent, que toutes les options sont équivalentes, tous les choix sont sans conséquences, cette Assemblée serait alors seulement le dernier bastion pour bénéficier des quelques privilèges liés au statut de parlementaire et ressemblerait alors davantage à une sorte de cour du Roi Macron plutôt qu’à une représentation du peuple comme elle est censée l’être au moins formellement depuis la création de la V ième République.

Non pas que je sois nostalgique de ce qu’était devenu notre système politique, surtout depuis le coup d’Etat permanent instauré en 1981, mais je m’interroge de savoir dans quel régime nous avons plongé avec ce rapt quasi totalitaire, cette révolution impérialiste, ce coup d’Etat dictatorial aux apparences démocratiques de Macron. 

Bien que certaines références historiques me viennent en tête en écrivant ces lignes, la situation actuelle n’a rien de comparable avec tout ce que nous avons pu connaitre dans l’Histoire de notre pays puisqu’il s’agit de la disparition pure et simple de celui-ci. Pas de guerre, pas de champ de bataille ensanglanté, pas de Terreur révolutionnaire. Non, rien de tout ça mais seulement une léthargie profonde qui pousse une majorité absolue des électeurs à s’abstenir comme si, pour eux, il n’y avait non seulement plus rien à espérer du politique mais, pire, qu’ils n’avaient même plus rien à perdre ayant déjà tout perdu, c’est-à-dire ayant perdu ce qui fait l’âme de l’être humain, le désir de vivre et de se projeter dans les générations à venir pour faire perdurer l’œuvre des ancêtres sans lesquels ils ne seraient ni là ni ce qu'ils sont.

Le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) refusera de s'allier à la CDU/CSU au parlement

«  Le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) refusera de s'allier à la CDU/CSU au parlement et se propose de passer dans l&...