dimanche 18 juin 2017

C’est Comey (FBI), plus que quiconque, qui a influencé l’élection US 2016 (Oliver Stone)



« Invité de l’émission Tucker Carlson Tonight sur Fox News jeudi pour présenter son interview-événement de Poutine, Oliver Stone, bien renseigné, a démonté les mécanismes des cabales lancées contre Trump pour en arriver à cette conclusion » écrit The Wolf sur leblogalupus.com avant de citer les propos d’Oliver Stone :

 

 « Je suis choqué de voir ce qu’on fait la CIA et Brennan qui semble-t-il était très, très hostile à Trump, s’indigne Oliver Stone, et je crois que Comey (patron du FBI de 2013 à 2017, NDLR) l’avait compris ». Face à la puissance de l’Etat profond, pour Oliver Stone « C’est Comey, plus que quiconque, qui a influencé l’élection ». Il explique que pour lui l’élément-clé a été « la déclaration de Comey annonçant que l’enquête sur Clinton avait été abandonnée, avant qu’il ne la rouvre deux ou trois semaines après ».

Pour rallonger la mémoire de ceux qui l’auraient un peu courte, cette annonce de Comey s’est passée vers la fin de la campagne électorale du second tour où Trump était opposé à Clinton qui se trouvait à ce moment-là empêtrée dans son emailgate qui menaçait de la faire perdre. Il s’agissait donc bien d’essayer de sauver Clinton en la libérant de ce boulet d’où cette annonce de Comey comme quoi l’enquête sur l’emailgate était abandonnée. Et c’est pour couvrir cette affaire, cette fausse annonce, que les adversaires de Trump font tout ce qu’ils peuvent pour fabriquer un russiagate afin de délégitimer le président et, finalement, tenter de l’éliminer avant que l’enquête sur l’emailgate n’arrive à son terme et accuse Clinton. A ce moment-là, c’est Trump qui aura les cartes en main pour décider de la faire juger… ou pas. Je rappelle que Trump a déclaré, pendant sa campagne, qu’il enverrait Clinton en prison.

Le simulacre de Washington D.C. qui entretient le simulacre de nos propres jugements

“ Ce qui se passe aux USA est quelque chose qui n’a jamais été approché dans quelque circonstance que ce soit du point de vue du désord...