dimanche 18 juin 2017

Agression NKM : l’indignation contre la violence n’aurait électoralement pas payé (Le Monde)



Le Monde semblerait avoir une idée sur les motifs (j'ai souligné en gras dans le texte de l'article) de cette mystérieuse agression :

 

« "Ma fille est venue de Londres exprès pour voter. J'espère que le résultat sera mon cadeau pour la fête des pères !" Gilles Le Gendre se dit "confiant" sans être "triomphaliste" ce dimanche après-midi. Le candidat La République en marche dans la 2eme circonscription de Paris est arrivé largement en tête au premier tour face à Nathalie Kosciusko-Morizet, son adversaire Les Républicains. En tournée dans les bureaux de vote du 5e, 6e  et 7e arrondissement, il croise peu d'électeurs et d'électrices dans des bureaux quasiment vides. Mais cela le conforte dans l'idée que l'agression dont a été victime Mme Kosciusko-Morizet jeudi 15 juin n'aura pas "d'influence sur l'issue du scrutin" espère-t-il.

De fait, impossible de trouver au creux de l'après-midi un électeur ou une électrice qui se seraient décidés à voter pour la candidate de droite parce qu'ils ont été indignés par la violence qu'elle a subie. Michèle Klein, électrice de François Fillon à la présidentielle dans le 6e a voté pour Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais ce n'est pas par compassion pour l'ancienne ministre. "Je ne veux pas que Macron ait une trop forte majorité. Il faut qu'il y ait des députés qui s'opposent ", explique cette ancienne commerçante de Saint-Germain-des-Prés séduite par la position de Mme Kosciusko-Morizet qu'elle ne donnera pas un "blanc-seing" au gouvernement si elle était élue. »

Ce bien que nous présentent les forces du mal…

« … l’art des moyens de communication sait convertir en bien les actions les plus criminelles et en mal les actions les plus héroïques...