mardi 2 mai 2017

J – 5 : au nom de la France, des Français et des étrangers qui aiment notre pays

Malgré le soutien de la (quasi) totalité de l’élite que compte le pays, Macron ne parvient toujours pas à faire bouger les sondages en sa faveur. Certes, il reste avec un net avantage mais, mais… Si Le Pen réussit à maintenir son score actuel qui n’a quasiment pas bougé depuis trois mois, soit autour de 40% des votants, peut-être davantage si les tendances de ce week-end se confirment, une victoire de Macron ne pourra pas être  considérée comme une réussite mais plutôt comme un échec.
Le Pen a tous les médias contre elle. Elle subit H24 une re-diabolisation inqualifiable et obscène tant cette re-diabolisation pourri le débat démocratique et perverti les perceptions des électeurs. Sans prendre de position partisane, j’estime que ceux qui sur-jouent cette guerre idéologique méprisent les Français, tous les Français. Pas seulement ceux qui soutiennent la candidate FN, mais aussi les autres qui sont transformés en zombies par une sorte de terreur morale, intellectuelle et psychologique.

Le paysage politique français est dans le chaos. Ce chaos est volontairement et artificiellement fabriqué par un groupe réduit d’individus sans scrupules qui pensent qu’ils peuvent tout se permettre, sans limite aucune, pour imposer par la peur leur candidat. Cette stratégie aura des conséquences et peut déjà expliquer, au moins en partie, le fait que Macron ne parvient pas, pour l’instant, à creuser l’écart pour espérer une victoire franche et massive sans laquelle sa victoire sera considérée, compte tenu des moyens considérables mis en oeuvre, comme un échec. 

Oui, la démocratie c’est 50 + 1 pour gagner à condition que la campagne soit équilibrée. Or, cette campagne présidentielle de 2017 est comme une course à handicap où l’un des concurrents supporterait à lui tout seul les charges de tous les autres. S’agit-il encore d’une campagne démocratique ? Non. C’est une tentative de mise à mort comme dans une corrida. C’est indigne de notre pays, de notre culture politique et cela préfigure des lendemains difficiles pour tout le monde.

De plus, à force de traiter Le Pen de fasciste, de raciste, de xénophobe, etc. et si elle parvient à réaliser un score de plus de 40%, cela va donner une image de la France aux étrangers qui sont chez nous ou plus loin une image absolument ravageuse puisque ceux-ci vont penser que près de la moitié des Français sont des fascistes, racistes, xénophobes, etc. 

Macron, son camp et tous les autres qui le rallient pour répéter du matin au soir toujours les mêmes mots et les mêmes phrases assassines contribuent à détruire la France avec les mêmes conséquences qu’un vrai bombardement massif et continu laissant derrière lui que ruines et désolations.

Cette façon d'agir indigne de notre culture et de notre histoire mériterait, à elle seule et au nom de la France, des Français et des étrangers qui aiment notre pays que Le Pen leur mette une bonne claque.

Ce bien que nous présentent les forces du mal…

« … l’art des moyens de communication sait convertir en bien les actions les plus criminelles et en mal les actions les plus héroïques...