€CALYPSE NEWS

mercredi 12 avril 2017

USA : « Que les Chinois s’occupent de la Corée-du-Nord et je ferai un bon deal avec eux » (Trump)



C’est à peu près en ces termes que le président US vient d’officialiser sa position vis-à-vis de Pékin, une position qu’il a déjà exposée au président chinois lors de sa récente visite aux Etats-Unis :

« J'ai expliqué au Président de la Chine que l'accord commercial avec les États-Unis serait plus avantageux pour eux s'ils réglaient le problème nord-coréen » a-t-il écrit sur son compte Twitter rapporte l’agence officielle russe Sputnik ce 11/4/2017.


On ne peut pas accuser Trump d’imprévisibilité, sauf ceux qui par réflexe stupide refusent obstinément de l’écouter et surtout de l’entendre. Le brouillage de la communication que l’on peut observer dans son équipe, comme dans le cas de son porte-parole entre autre, ou comme ses frappes en Syrie sous un faux prétexte (Trump n’ignore pas la vérité sur Assad), est comme une tempête qui balaye tout sur son passage ne laissant derrière elle que ruines et désolations dans les esprits. C'est dans ce contexte tourmenté qui élimine les plus faibles en les rendant comme fous que Trump avance ses billes avant d’abattre ses cartes (mais pas toutes car la partie peut être longue).

Les frappes syriennes avaient pour but de montrer au Chinois qui le visitait à ce moment-là (la Chine est la principale puissance que Trump accuse d’être responsable des difficultés économiques US) qu’il peut être assez « fou » pour provoquer une attaque militaire sans rien demander à personne. Et que cela pourrait tout aussi bien concerner la Corée-du-Nord, vers laquelle il vient d’envoyer un porte-avion, ce qui serait extrêmement fâcheux pour Pékin. Bon, ben alors, la suite est évidente, non ?

A noter que Poutine a envoyé sur place un croiseur « tueur de porte-avion »… et que la Chine, très proche de la Corée-du-Nord, est intégrée à l’OCS, donc un partenaire stratégique de premier plan de la Russie. Des fois que les choses tournent mal, mieux vaut donc être prudent.

La déclaration d'indépendance est conforme au droit international et ne viole pas le droit constitutionnel espagnol

L'avis 2010/25 de la Cour Internationale de Justice « … la majorité absolue des députés catalans a été élue il y a deux ans s...