dimanche 23 avril 2017

Jour J : cette élection est pipée, je ne vote pas



C’est en débroussaillant un coin de mon parc que cette idée c’est imposée soudain : cette élection est pipée. Aussitôt, l’idée d’aller voter m’a révolté : comment, je sais que cette élection est pipée et je vais aller voter en faisant semblant d’accomplir mon devoir de citoyen ? Non ! Mon premier devoir, c’est d’écouter ma conscience.

En fait, cette idée s’était déjà manifestée plusieurs fois les jours précédents mais il semble que je l’ai systématiquement refoulée. Pourtant, aujourd’hui, elle me semble évidente. Pourquoi ?
D’une part, les résultats de ce soir seront très serrés. D’autre part, je sais – tout le monde le sait puisque cela a été officiellement annoncé et j’en ai fait un post sur ce site – que le fichier électoral n’est pas clair pour de nombreux électeurs; une quantité suffisante de votes manipulables pour faire éventuellement basculer un résultat très serré dans le sens qui convient si une majorité d’électeurs ne votait pas dans ce sens-là.
Cette campagne a mis en évidence qu’il y avait un candidat particulièrement choyé par les médias y compris à l’étranger. N’en faisons pas mystère, il est donné en tête par la plupart des sondages. Or, le programme de ce candidat est inexistant. Certes, il y a document mais son contenu ne veut rien dire, il est vide. Et cela n’a aucune importance puisqu’il se retrouvera en face d’une candidate jouant comme d’habitude le rôle d’idiot utile en sachant qu’elle n’a aucune chance de gagner au second tour. Elle s’en fiche, elle touchera sa prime. Et le système aura sa marionnette à l’Elysée.

Le simulacre de Washington D.C. qui entretient le simulacre de nos propres jugements

“ Ce qui se passe aux USA est quelque chose qui n’a jamais été approché dans quelque circonstance que ce soit du point de vue du désord...