vendredi 14 avril 2017

J – 9 : ralliements tous azimuts, la fatale erreur de Macron




« Et de 17! À une semaine du premier tour, la liste des anciens ministres de Jacques Chirac ayant rejoint Emmanuel Macron n'en finit pas de s'allonger. Derniers en dates à être venus grossir ces rangs: Thierry Breton et Pierre Méhaignerie »

On ne peut pas gagner une élection sans s’assurer un socle politique solide et cohérent car cela revient à construire sur du sable. C’est pourtant ce que Macron a décidé de faire en accueillant dans son mouvement des responsables politiques de tous les bords. 

Cette stratégie peut illusionner dans un premier temps mais cela fini par brouiller la ligne politique du candidat. En ce sens, F Hollande a vu juste en déclarant que le projet de son ex-ministre de l’économie était « de circonstance » et « manquait de contenu ». Au moment du vote, la "circonstance" sera passée et beaucoup d’électeurs se rabattront sur des "contenus" plus consistants.

Le seul événement compréhensible est l’allongement des files des patients qui vont consulter leurs psychiatres

« Tout le monde est angoissé ou dans l’incompréhension des choses et les événements eux-mêmes suivent leurs cours sans aucun frein, dan...