samedi 15 avril 2017

J – 8 : Mélenchon, l’idiot utile qui a servi à couler Hamon.



Voilà ce que c’est que de pratiquer la pensée magique. Elle finit toujours par se retourner contre vous. A proposer de tout révolutionner, Mélenchon est en train d’en faire l’expérience et c’est tant mieux si cela arrive avant l’élection. Cela évitera qu’une masse d’électeurs se fassent piéger. Car de révolution, il n’y aura pas même avec le candidat de la France insoumise.

Dans ses meetings, Mélenchon attire les foules. C’est une bête de foire, ou de cirque, comme on veut. Les foules viennent le voir et l’écouter pour se distraire. Il a le bon mot, la verve du bateleur, l’humour cinglant, l’image choc, l’asymptote brillante. C’est du grand art mais cela n’en fait pas un candidat fiable dans un monde qui est déjà hors sol.

Nous devons nous interroger de savoir pourquoi les sondages le monte en flèche depuis seulement quelques semaines pour descendre, par vase communiquant, le candidat désigné par les primaires du PS. Il est clair que Hamon n’était pas calculé puisque c’était Valls qui devait l’emporter. Ceci expliquerait-il cela ? 

En tout état de cause, à une semaine du premier tour, après avoir servi d’idiot utile pour couler Hamon, la fête est terminée pour lui.

Entre le Maroc et l'Espagne, une route de plus en plus empruntée par les migrants

« Les services de sauvetage espagnols ont annoncé aujourd'hui avoir secouru près de 600 personnes à bord de 15 embarcations et d...