€CALYPSE NEWS

dimanche 30 avril 2017

J – 7 : un fort taux d’abstention à gauche et Le Pen peut gagner (Badinter)



« Je ne ressens pas le même optimisme que nombre de mes amis. Non, l'élection présidentielle n’est pas "pliée" et la défaite de Mme Le Pen n'est pas acquise. Le résultat peut dépendre du taux d’abstention au second tour, notamment à gauche. Il suffit qu'une proportion élevée des électeurs s’abstienne de voter pour M. Macron, et Mme Le Pen peut l’emporter. » rapporte le JDD citant Badinter.


Ce risque – ou cette chance, c’est selon – n’est pas nouveau en soi mais l’intervention de Badinter montre qu’ils – le camp Macron - l’envisagent de plus en plus sérieusement. Pour tenter de contrer cette éventualité, ils attaquent Le Pen sur un aspect spécifique de son programme qui concerne la sortie de l’UE, donc de l’euro, la monnaie unique auquel les Français seraient majoritairement attachés.

D’où l’insistance de Le Pen pour préciser sa position qui n’est pas très facile à défendre auprès du grand public puisque ce sujet est complexe et technique. Son accord de gouvernement avec Dupont-Aignan ne lui facilite pas le travail puisque celui-ci est contre une sortie de l’euro. Un compromis a pourtant été trouvé : on ne quitte plus l’euro mais on transforme la monnaie unique en monnaie commune utilisée pour l’international et on crée une monnaie nationale pour les achats du quotidien. 

Cela semble assez clair mais cela suffira-t-il pour rassurer les électeurs de Dupont-Aignan et, dans une certaine mesure de Mélenchon, qui seraient prêts à voter Le Pen pour son côté souverainiste mais ne veulent pas abandonner l’euro ? Peut-être que cela pourrait tout de même encourager une partie des indécis à s’abstenir plutôt qu'à voter pour Macron, ce qui selon Badinter favoriserait au bout du compte Le Pen. Dont acte.

Le coût du capital, messieurs les idiots, c’est tout ce qu’il faut payer aux capitalistes pour qu’ils ne fassent pas grève

« Les Corporate s’opposent à l’action des banques centrales lesquelles à partir d’une conception idiote et débile du coût du capital, croie...