dimanche 30 avril 2017

J – 7 : ils vont jusqu’à chercher les morts pour trouver des soutiens à Macron

C’est ainsi que Le Monde - soutient affiché de Macron - titre « L’ex-secrétaire de Jean Moulin dénonce Le Pen, « la France de la réaction », citant l’appel dans le « JDD », de Daniel Cordier, « l’un des onze derniers compagnons de la Libération encore en vie ».
Cordier étant inconnu du grand public, le quotidien du soir met en avant Moulin pour l’opposer à Maurras, un nom mis à toutes les sauces tant celui-ci, comme beaucoup d’autres – Jaurès par exemple - n’a jamais eu d’idées très claires sur quoi que ce soit : « Le Pen, c’est la France de la réaction, c’est la France de Maurras qui continue. Ce retour est effrayant », poursuit M. Cordier, cité par Le Monde qui, en panne de cartouches en état, se trouve obligé de tirer des balles à blanc sur Le Pen. La preuve:

Le Monde est obligé de concéder que Cordier, "Militant dès l’âge de 17 ans à l’Action française (mouvement politique nationaliste et monarchiste d’extrême droite), il s’était opposé à l’armistice et avait embarqué le 21 juin 1940 à Bayonne pour arriver à Londres." 

C'est donc un militant d'extrême droite et nationaliste qui est parti à Londres. Et aujourd'hui, Cordier appellerait à voter Macron? Ils font parler les morts et ceux qui ont déjà un pied dans la tombe car ils n'y a plus qu'eux qui peuvent encore soutenir Macron.




C’est l’histoire d’un mec… et de son robot

Une histoire racontée par Michel Pire ce 24 juillet 2017 à lire ci-dessous. Bonne lecture