lundi 17 avril 2017

J – 6 : Mélenchon et Le Pen pour une sortie de l’euro ? Une (très) mauvaise blague



Comme l’explique J Sapir, deux candidats éligibles sur quatre, Mélenchon et Le Pen, prônent une sortie de l’euro. Cette mesure est assurément une promesse de campagne (parmi d’autres mais plus sensibles que toutes les autres) qu’ils ne tiendront pas au risque de se retrouver dans la même situation que Tsipras qui a bien été forcé de retourner sa veste pour éviter le pire.

Certes, il y a l’exemple des Britanniques qui ont décidé de quitter l’UE mais ce n’est pas la même chose que de renoncer à l’euro car les Britanniques ont judicieusement conservé leur monnaie ce qui leur permet d’entrer ou de sortir de l’UE comme ils le décident souverainement. 

La France a adopté l’euro et ne peut plus faire marche arrière car une telle sortie devrait se préparer des années à l’avance et se réaliser progressivement par étapes à condition d’établir un consensus national et une sorte d’accord international pour un tel projet, ce qu’aucun des deux candidats en question n’est capables d’obtenir étant données leurs positions extrêmes d’une part, et du « temps politique » trop court par rapport aux temps économique et financier d’autre part.

Fonder un programme politique de campagne présidentielle sur la sortie de l’euro est une illusion, une utopie dangereuse et irresponsable. Une sortie ordonnée et sécurisée de l’euro ne peut se faire qu’à travers une entente étroite avec nos principaux partenaires de la zone euro à commencer par l’Allemagne. Autant oublier tout de suite…

Corée du Nord : il n'y a pas de solution militaire, ils nous tiennent

«  "Il n'y a aucune solution militaire [aux menaces nucléaires de la Corée du Nord ], vous pouvez l'oublier. A moins que q...