lundi 17 avril 2017

Corée du Nord : Trump riposte en envoyant… M Pence



Cette fois-ci, en riposte au tir de missile de Pyongyang, Trump n’a pas lancé de bombe mais son vice-président M Pence qui a déclaré lors de sa visite en Corée du Sud que « toutes les options sont sur la table » mais la négociation reste privilégiée rapporte Le Monde du 17/04/2017. Toutefois, « l’ère de la patience stratégique est révolue » précise-t-il en référence à la doctrine américaine sous Barack Obama.

Celle-ci consistait à refuser tout dialogue avec le Nord et à durcir les sanctions afin que Pyongyang fasse des gestes tangibles vers la dénucléarisation, dans l’espoir que les tensions internes dans ce pays reclus provoquent du changement explique le quotidien.

Autrement dit, la doctrine d’Obama était encore celle du « régime change », comme partout ailleurs sauf qu’en Corée du Nord, cette doctrine a provoquée exactement l’effet inverse, à savoir un renforcement du régime grâce au soutien de son allié chinois qui ne veut pas se retrouver avec un Etat failli à ses frontières.

M Pence était certainement porteur d’un message précis de Trump pour Séoul dont nous ne connaitrons pas directement la teneur mais qui pourrait être une sorte d’avertissement comme quoi il ne faudra pas prendre une éventuelle prochaine frappe US contre Pyongyang comme un acte de guerre mais plutôt comme un acte politique façon Trump (juste une bombe sans portée militaire réelle mais seulement pour se faire bien comprendre par le destinataire).

Les gouvernements et les banquiers ont seulement besoin d’un peu d’électricité pour produire de la monnaie en un clic

«  … les gouvernements détruisent la valeur de la monnaie. Comme ils ne parviennent pas à gérer l'économie et à joindre les deux bo...