dimanche 1 mai 2016

Syrie: pourquoi la trêve semble tenir dans la province de Lattaquié et la Ghouta orientale près de Damas ?

A01051605:25 - Alors que "la trêve n’a pas résisté aux raids aériens meurtriers ces derniers jours du régime du président Bachar Al-Assad sur Alep, elle semblait tenir dans la province de Lattaquié et la Ghouta orientale près de Damas" rapporte l'AFP.


Ceci confirme que la ligne rouge du front entre Washington et Moscou correspond à l'axe Lattaquié/Damas qui a été nettoyé par les forces russes de toute opposition armée et autres terroristes soutenus par les USA tandis qu'Alep reste une zone de combats par proxys interposés sans réel enjeux stratégique, c'est à dire sans que cette bataille ne puisse modifier le statu quo du rapport de force entre l'Est et l'Ouest.

Nous retrouvons en Syrie le même genre de situation qu'en Ukraine avec, là aussi, une forme de statu quo des rapports de force le long d'une ligne de front selon l'axe Lougansk/Donestk/Marioupol et des combats non stratégiques ici et là qui maintiennent seulement la pression de part et d'autre.

Du point de vue politique, dans le cas de la Syrie, le point de fixation est le sort du président Assad tandis qu'en Ukraine, il s'agit du statut du Donbass. Dans les deux cas, l'enjeu est celui d'une transition politique voulu par Washington et rejetée par Moscou.

Si nous insistons sur ce genre de détails pour initiés, c'est que nous voyons bien que la solution pour un retour à la paix, tant en Syrie qu'en Ukraine, n'étant ni sur le terrain (solution militaire), ni à Genève ou à Minsk (solution politique), elle ne peut être envisagée que suite à un basculement fondamental sous la forme d'un changement de régime soit à Moscou, soit à Washington. 

Or, actuellement, il semble que ce changement de régime devienne de plus en plus probable non pas à Moscou mais à Washington du fait de la tournure que prend depuis quelques semaines la campagne électorale avec le surgissement si spectaculaire, et potentiellement révolutionnaire, de Donald Trump.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Syrie : Washington demande la fin des bombardements sur Alep, des habitants fuient l’enfer 
Le Monde avec AFP, le 1er Mai 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 1er Mai 2016
 
______________***___________

Les Etats-Unis ont réclamé samedi 30 avril la fin des bombardements sur la ville d’Alep et le rétablissement du cessez-le-feu dans toute la Syrie, à la veille de la venue à Genève de John Kerry pour des entretiens en urgence sur le conflit.
nouveaux raids aériens du régime, contre lequel la Russie a exclu de faire pression
Des dizaines d’habitants de la partie contrôlée par les rebelles à Alep ont par ailleurs fui samedi leurs quartiers pour échapper aux nouveaux raids aériens du régime, contre lequel la Russie a exclu de faire pression.
les moyens de soutenir une transition politique pour mettre fin à une guerre 
Dans l’espoir de promouvoir un cessez-le-feu dans cette ville du nord où près de 250 civils ont été tués en une dizaine de jours, le secrétaire d’Etat américain John Kerry se rendra à Genève dimanche et lundi. Il s’entretiendra avec l’envoyé spécial de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour la Syrie, Staffan de Mistura, et ses homologues saoudien Adel Al-Jubeir et jordanien Nasser Judeh au sujet d’un cessez-le-feu mais aussi sur les moyens de soutenir une transition politique pour mettre fin à une guerre qui a fait plus de 270 000 morts depuis 2011.
cette trêve n’a pas résisté aux raids aériens meurtriers du régime du président Bachar Al-Assad sur Alep
Washington entend ainsi relancer les efforts internationaux pour rétablir le cessez-le-feu coparrainé avec Moscou – allié de Damas – et qui est en principe en vigueur depuis le 27 février en Syrie. Mais cette trêve n’a pas résisté aux raids aériens meurtriers ces derniers jours du régime du président Bachar Al-Assad sur Alep, deuxième ville du pays.

Face à la tragédie qui se joue dans cette ville, le hashtag #AleppoIsburning a été relayé massivement sur les réseaux sociaux et appelle à des manifestations de solidarité dans plusieurs pays.
une trêve semblait tenir dans la province de Lattaquié et la Ghouta orientale près de Damas
En dehors du sort d’Alep, une trêve temporaire entrée en vigueur samedi à minuit sous l’impulsion de Moscou et de Washington semblait tenir sur deux fronts, dans la province de Lattaquié et la Ghouta orientale près de Damas.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les Occidentaux deviennent hystériques dès lors que quelqu’un essaie de partager avec eux le contrôle du monde

«  Les Occidentaux deviennent hystériques dès lors que quelqu’un essaie de partager avec eux le contrôle du monde , et ce depuis la ch...