dimanche 22 mai 2016

EgyptAir : "les terroristes auraient inventé un nouveau moyen d'attaquer les avions"

G22051615:30 - Si "les organisations terroristes du monde entier gardant un silence suspicieux, c'est que :
  • soit l'avion se serait écrasé à cause d'une défaillance mécanique,
  • soit les terroristes auraient inventé un nouveau moyen d'attaquer les avions et cachent leur implication afin de pouvoir répéter l'attaque"
rapporte Sputnik citant un rapport de Stratfor, société privée américaine opérant dans les domaines de l'analyse politique et du renseignement basée à Austin (Texas). 

Rappelons que Stratfor est un think tank ultra-bien-pensant dont la mission est de nous faire croire que les terroristes pensent par eux-mêmes et développent une stratégie militaire alors qu'il est de notoriété publique que la communication des terroristes est fabriquée par les services secrets occidentaux comme l'illustre la mise sur liste noire du groupe Eagles of Death Metal après que son leader nous l'ai rappelé au sujet de l'attaque terroriste du Bataclan.

Ce n'est d'ailleurs pas par hasard ni sans savoir ce qu'il dit que le candidat républicain à la Maison Blanche a déclaré être en mesure de vaincre radicalement et très rapidement le terrorisme. Une telle affirmation dans une campagne de cette importance signifie qu'il sait ce qu'il en est et qu'il sait donc ce qu'il faut faire pour stopper ce carnage.

Le diable gît dans les détails comme disait l'autre et ce détail-là, celui de cette information de Stratfort, ressemble bigrement à un signe du diable qui semble lui avoir échapper... volontairement ou pas et pour quelle raison, là sont les vraies questions ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
EgyptAir: le silence des terroristes met en cause la version de l’attentat

Sputnik, le 22 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 22 Mai 2016


____________***___________ 
Presque trois jours après le crash, aucune organisation terroriste n'a revendiqué sa responsabilité.
un doute sur la piste terroriste
Le fait qu'aucun groupe terroriste n'ait revendiqué jusqu'à présent avoir provoqué le crash de l'airbus A320 d'EgyptAir fait peser un doute sur la piste terroriste, lit-on dans un rapport de Stratfor, société privée américaine opérant dans les domaines de l'analyse politique et du renseignement basée à Austin (Texas).
les organisations terroristes du monde entier gardent un silence suspicieux
"Alors que l'enquête sur le crash de l'airbus A320 d'EgyptAir est en cours et que les services de secours commencent à trouver des indices sur les lieux, les organisations terroristes du monde entier gardent un silence suspicieux", indiquent les analystes du Stratfor.

L'agence rappelle que lorsque l'airbus A321 de la compagnie aérienne Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) ayant décollé de l'aéroport de Charm el-Cheikh s'est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre dernier, le groupe Etat islamique a revendiqué cet attentat le jour même. Daech a également reconnu son implication dans les attentats de Paris et de Bruxelles dans les 24 heures qui ont suivi les attaques.
L'une des explications évidente est que l'avion se serait écrasé à cause d'une défaillance mécanique
"A en juger par les attaques précédentes, si Daech, Al-Qaïda ou n'importe quelle branche de ces groupes avait été derrière cela, nous les aurions déjà entendu revendiquer cet attentat. L'une des explications évidente est que l'avion se serait écrasé à cause d'une défaillance mécanique et non pas en raison de l’explosion d'un engin", estime le Stratfor.

Ceci dit, les spécialistes n'excluent pas la version terroriste de l'attentat, mais la considèrent comme moins probable.
les terroristes auraient inventé un nouveau moyen d'attaquer les avions et cachent leur implication afin de pouvoir répéter l'attaque
"Une autre explication plus terrible, mais moins plausible, est que les terroristes auraient inventé un nouveau moyen d'attaquer les avions et cachent leur implication afin de pouvoir répéter l'attaque", conclut le rapport.
Un Airbus A320 d'EgyptAir reliant Paris au Caire s'est abîmé jeudi au large d'une île grecque avec à son bord 66 personnes, dont 30 Egyptiens et 15 Français. Le contact avec l'avion, un Airbus A320 mis en service en juillet 2003, a été perdu 16 kilomètres après l'entrée de l'appareil dans l'espace aérien égyptien et alors qu'il volait à 11.280 mètres d'altitude.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les Fakes News ont besoin de concurrence !

"Steve Bannon sera une nouvelle voix solide et intelligente à Breitbart News... peut-être mieux que jamais auparavant. Les Fakes N...