lundi 4 avril 2016

USA: élections, Trump veut dissoudre l'OTAN, Sanders veut y inclure la Russie

C04041608:50 - Alors que "Selon son premier Secrétaire général, Lord Ismay, l’OTAN a pour objectif géopolitique de «garder les Russes à l'extérieur, les Américains à l'intérieur et les Allemands sous tutelle», Trump a déclaré vouloir la dissoudre et Sanders, lui, en bon communiste, veut y inclure la Russie" rapporte RT France.


Comme Trump et Sanders risquent bien d'être les deux finalistes de la course à la Maison Blanche, nous voilà bien! Même Obama s'est senti obligé d'en sortir une qui démontre l'affolement de l'establishment US: "Obama, lui-même, s’est immiscé dans le débat en soulignant que de telles remarques témoignent du manque de compréhension de Donald Trump de la politique internationale" rapporte RT France.

Trump n'y comprend rien ou, plutôt, comprend trop bien que la politique internationale US est périmée comme le monde moderne issue de la Seconde guerre mondiale. Le monde d'aujourd'hui est celui annoncé par Poutine le 9 Mai 2015 et que, depuis, il met en oeuvre avec brio comme il vient de le montrer en Syrie à la barbe de ce qu'il était convenu d'appeler jusqu'à présent la communauté internationale qui se réduit cependant chaque jour comme peau de chagrin. 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Pour Donald Trump, l’OTAN est «obsolète» et «pourrait mener à la Troisième Guerre mondiale»

RT France, le 3 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 4 Avril 2016


___________***__________

Donald Trump, candidat à l’investiture républicaine, célèbre pour ses déclarations provocantes, s’en est pris, cette semaine, au cours de sa campagne électorale, à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), qu’il a qualifié «d’obsolète».
 dissoudre l’alliance
Le candidat républicain s’est plaint également que les Etats-Unis investissaient «une part disproportionnée» d’argent dans l’OTAN par rapport à celle investie par les autres pays membres, et qu’il n’hésiterait pas à dissoudre l’alliance.
ils arnaquent les Etats-Unis
«Nous les protégeons, nous leur apportons une protection militaire et bien d’autres choses encore, et ils arnaquent les Etats-Unis. Et, vous savez ce que nous faisons contre cela ? Rien», s’est emporté Donald Trump, à un meeting politique, le 2 avril, dans le Wisconsin.
Obama, lui-même, s’est immiscé dans le débat
Les réactions au sein de la classe politique américaine, qui avant Donald Trump s’était rarement permise de critique l’Alliance atlantique, ne se sont pas faites attendre. Barack Obama, lui-même, s’est immiscé dans le débat en soulignant que de telles remarques témoignent du manque de compréhension de Donald Trump de la politique internationale.

Néanmoins, la position du candidat républicain a été appuyée par Justin Raimondo, écrivain américain «paléo-conservateur et libertarien» et rédacteur en chef du site internet Antiwar, qui a noté qu’avec son idée «d’abandonner l’ancienne version de l’OTAN pour la remplacer par une sorte d’opération multilatérale anti-terroriste (…), Donald Trump met sur la table une question qui n’a pas été évoquée depuis l’époque de Bob Taft» [ndlr : Bob Taft était le gouverneur républicain de l'État de l'Ohio de 1999 à 2007].
Sanders a par ailleurs suggéré qu’une nouvelle coalition inclurait la Russie
Bernie Sanders, candidat à l’investiture démocrate, s’est également plusieurs fois exprimé contre l’élargissement de l'Alliance en Europe, notamment aux frontières de la Russie. Il a par ailleurs suggéré qu’une nouvelle coalition, qui inclurait la Russie et les pays de la Ligue arabe, devrait être créée pour faire face aux enjeux sécuritaires contemporains.
l’OTAN a pour objectif géopolitique de «garder les Russes à l'extérieur, les Américains à l'intérieur et les Allemands sous tutelle»
L'OTAN a été créée le 4 avril 1949 à la suite de négociations lancées par les cinq pays européens signataires du traité de Bruxelles (Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas et Royaume-Uni) avec le Canada et les États-Unis, et cinq autres pays d'Europe invités à participer (Danemark, Italie, Islande, Norvège et Portugal). Plusieurs pays occidentaux ont rejoint l'Alliance par la suite. Selon son premier Secrétaire général, Lord Ismay, l’OTAN a pour objectif géopolitique de «garder les Russes à l'extérieur, les Américains à l'intérieur et les Allemands sous tutelle».
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Jérusalem : un soi-disant plan de paix saoudien a fait naître la certitude d'un axe entre Israël, les États-Unis et l'Arabie saoudite.

« Alors que la communauté internationale désapprouve de façon presque unanime l'annonce de Donald Trump, certains articles suggèrent qu...