dimanche 24 avril 2016

Allemagne: zone de sécurité en Syrie, Obama mouche Merkel

B24041619:00 - "Barack Obama a déclaré dimanche qu'il n'était pas en faveur de l'établissement de zones dites de sécurité en Syrie car cela nécessiterait une contribution militaire très importante et cela ne serait pas conforme aux intérêts de la sécurité nationale de Washington" rapporte Sputnik international citant le président américain lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel diffusée par TRT World news channel.


Il est convenu de qualifier Merkel d'"attentiste" pour ne pas dire qu'elle n'a absolument aucune idée sur rien sinon celles que les uns et les autres lui suggèrent à l'oreille jusqu'à ce que, pour une raison mystérieuse et sans prévenir, levant les yeux au ciel, joignant les doigts en forme de coeur et se tordant les lèvres en cul-de-poule, elle décide d'en attraper une au vol et de la clamer comme dans un instant d'inattention ou de très intense inspiration, c'est selon.

Merkel, la femme la plus puissante d'Europe, certains affirment même du monde, n'a pas de colonne vertébrale intellectuelle et c'est ce qui fait dire à de nombreux observateurs que ce n'est pas tant que l'Europe manque de démocratie, c'est qu'elle n'a pas de projet politique structuré par manque de leader à la hauteur de la tâche. 

Et de nous interroger sur comment peut-il se faire que cette femme soit arrivée au sommet de l'Europe, reconduite déjà par trois fois à la tête de l'Allemagne et peut-être une quatrième fois en 2017 puisque malgré toutes les perles qu'elle enfile, les Allemands continuent de la soutenir, y compris l'élite par manque, nous a-t-on dit à Davos, d'une personnalité capable de la remplacer c'est à dire capable de maintenir la coalition gouvernementale qui est le gage de la stabilité politique en Allemagne donc de la paix en Europe ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Creating ‘Safe Zones’ in Syria Impractical - Obama 

Sputnik Middle East, le 24 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 24 Avril 2016


____________***___________
Le président américain Barack Obama a déclaré dimanche qu'il n'était pas en faveur de l'établissement de zones dites de sécurité en Syrie car cela nécessiterait une contribution militaire très importante
MOSCOW (Sputnik) – US President Barack Obama said Sunday he was not supportive of establishing the so-called safe zones in Syria as it would need a bulk of military contribution.
Obama a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel
"As a practical matter, sadly, it is very difficult to see how it would operate short of us essentially being willing to militarily take over a chunk of that country," Obama stated at a joint press conference with German Chancellor Angela Merkel, broadcast by the TRT World news channel.
Le commentaire (d'Obama) vient un jour après que Merkel ait exhorté à créer des zones de sécurité en Syrie où les personnes déplacées pourraient avoir des garanties de sécurité
The comment comes a day after Merkel urged to create security zones in Syria where displaced people could be guaranteed safety.
Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a déclaré vendredi que la sécurisation d'une zone de sécurité en Syrie serait compliquée à mettre en œuvre et ne serait pas conforme aux intérêts de la sécurité nationale de Washington
White House spokesperson Josh Earnest said on Friday that securing a safe zone in Syria would be complicated to implement and would not be in line with Washington’s national security interests.
En Février, le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait déclaré que l'administration envisageait l'établissement d'une zone de sécurité en Syrie dans la zone frontalière avec la Turquie, mais a également noté qu'une telle prouesse aurait besoin de troupes supplémentaires et était compliquée 
In February, US Secretary of State John Kerry said that the administration was considering establishing a safe zone in Syria in the border area with Turkey, but also noted that such a feat would require additional troops and was ‘complicated.’
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Entre le Maroc et l'Espagne, une route de plus en plus empruntée par les migrants

« Les services de sauvetage espagnols ont annoncé aujourd'hui avoir secouru près de 600 personnes à bord de 15 embarcations et d...