€CALYPSE NEWS

mercredi 30 mars 2016

USA: Turquie, le Pentagone évacuerait une partie de son personnel

B3003162050 - "Le Pentagone a annoncé hier qu'il allait évacuer 670 personnes de Turquie en raison de menaces sur leur sécurité" rapporte Sputnik.

~~~~~~~~~~~~~~~~
Washington réserve un accueil glacial à Erdogan 

Sputnik, le 30 Mars 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 30 Mars 2016 
___________***__________

Les relations entre les États-Unis et la Turquie semblent être tendues ces derniers temps. La polémique enfle autour de la rencontre américano-turque et les rumeurs concernant son éventuelle annulation se multiplient, montrant clairement qu'il y a un coup de froid entre Washington et Ankara.
Erdogan fait partie des dirigeants qui irritent le président des États-Unis
Si en 2013, lors de la dernière visite du président turc à Washington, Barack Obama a réservé à M. Erdogan un accueil chaleureux, le qualifiant d'ami et de partenaire, aujourd'hui M.Erdogan fait partie des dirigeants qui irritent le président des États-Unis, selon la revue américaine The Atlantic
Erdogan est à présent un homme politique autoritaire et un partenaire médiocre
The Atlantic, à qui le président américain a accordé une interview, indique: 
"Auparavant, Recep Tayyip Erdogan était pour Barack Obama un dirigeant musulman modéré, capable de jeter un pont entre l'Orient et l'Occident. Cependant, aux yeux du président américain, il est à présent un homme politique autoritaire et un partenaire médiocre".

Lorsque la Turquie a commencé à bombarder les Kurdes en Syrie, partenaires-clé de Washington dans la lutte contre Daech, il s'est avéré évident que les objectifs de la politique extérieure des deux pays divergeaient fortement.

"Nous appelons Ankara à cesser les tirs à travers la frontière", a indiqué alors le porte-parole américain Mark Toner.

Par ailleurs, personne n'a oublié les persécutions massives ordonnées par les autorités turques contre les représentants des médias.
"Quand les médias sont intimidés ou les journalistes emprisonnés pour des publications critiques, quand la liberté sur Internet est réduite, quand les médias sociaux tels que YouTube ou Twitter sont bloqués et que plus de 1.000 universitaires sont accusés de trahison, ce n'est pas un bon exemple à donner", a lancé Joe Biden en visite en Turquie début 2016, réagissant aux événements.
Le Pentagone a annoncé hier qu'il allait évacuer 670 personnes de Turquie en raison de menaces sur leur sécurité
Le Pentagone a annoncé hier qu'il allait évacuer 670 personnes de Turquie en raison de menaces sur leur sécurité. Un signe de plus que la confiance de Washington envers la Turquie est minée et que même si la rencontre a lieu, les relations entre Washington et Ankara traversent une période difficile.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Il est évident que si un oui à l’indépendance de la Catalogne voyait le jour, nous respecterions ce choix »

Jean-Claude Junker «… vous souvenez-vous de la petite déclaration   sibylline de Jean-Claude Junker, président de la Commission Europé...