€CALYPSE NEWS

jeudi 3 mars 2016

Turquie: attentat d'Istanbul ====> vers une annulation du sommet UE-Turquie du 7 Mars?

B030316

10:00 -
"La Turquie espère que la Syrie devienne «un état où il n'existe ni [le président syrien] Bashar Assad, ni Daesh." La Turquie ne va pas se livrer à une guerre ... Mais la Turquie défend sa souveraineté et a la volonté de répondre à toute tentative d'attaque. J'espère que dans ce cas, la Turquie ne devra pas s'engager dans le conflit seule" a déclaré le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus ce jeudi, rapporte Sputnik international.

 
Cette déclaration intervient au moment où a lieu une attaque terroriste à Istanbul, à quatre jours du somment UE-Turquie sur la question, une attaque qui pourrait, comme lors du sommet prévu antérieurement, amener la Turquie à l'annuler.
 
Par la déclaration de Kurtulmus, la Turquie réaffirme, encore une fois, ce qu'elle attend de Merkel, à savoir un soutien et une participation active occidentale y compris de l'Otan à une nouvelle guerre contre la Syrie, officiellement contre Assad et Daesh, mais en réalité contre les Kurdes pour annexer leur région. Sinon, Erdogan lâche la meute.

Ce plan pourrait fonctionner s'il n'y avait pas, d'une part, les Russes en Syrie (ce qui refroidi Obama donc l'Otan), d'autre part ces putains de pays d'Europe de l'Est qui s'obstinent à fermer leurs frontières, créant ainsi les conditions de réalisation de ces fameuses "images que personne ne souhaite" (après celle du petit Aylan, ce sont celles de ces milliers de réfugiés qui s'écrasent sur les grilles de la Macédoine), selon Merkel qui les utilise tout de même pour jouer sur la corde émotionnelle des Européens pour qu'ils accueillent avec plus d'enthousiasme ces bataillons de réfugiés. 

Il est donc vital pour Merkel de lever l'obstacle des ces frontières fermées car dans le cas ou la Turquie lâche la meute, ce sont des centaines de milliers de migrants qui vont se retrouver agglutinés comme des sardines derrière les grilles. Cette situation ne pourrait, effectivement, que produire le pire que l'on puisse imaginer, avec rapidement des centaines ou plus de morts. Et alors, que fera Merkel?

Or, pour l'instant, Merkel ne peut pas forcer les pays d'Europe de l'Est à ouvrir leurs frontières et le sommet UE-Turquie ne peut donc pas déboucher sur un accord. L'attentat d'Istanbul, selon la tournure qu'il peut prendre, pourrait peut-être servir de prétexte pour l'annuler.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Turkish Deputy PM Hopes Ankara Will Not 'Engage in Syrian Conflict Alone'

Sputnik international, le 3 Mars 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €caypse News, le 3 Mars 2016


____________***____________

Ankara is not considering to launch a military intervention in the Syrian conflict, Turkish Deputy Prime Minister Numan Kurtulmus said Thursday.
 la Turquie espère que la Syrie devienne «un état où il n'existe ni [le président syrien] Bashar Assad, ni Daesh."
ANKARA (Sputnik) — According to the deputy prime minister, Turkey hopes that Syria becomes "a state, where neither [Syrian President] Bashar Assad, nor Daesh exist."
La Turquie ne va pas se livrer à une guerre ... Mais la Turquie défend sa souveraineté et a la volonté de répondre à toute tentative d'attaque. J'espère que dans ce cas, la Turquie ne devra pas s'engager dans le conflit seul
"Turkey isn't going to engage in a war… But Turkey defends its sovereignty and will response to any attempt of attack. I hope that in this case, Turkey won't have to engage in the conflict alone," Kurtulmus told 24 TV television.
Last week, Russia and the United States reached an agreement on the ceasefire in Syria. The cessation of hostilities took effect at midnight on Saturday, Damascus time, generally holding across the country despite reported minor violations.

On February 13, Turkish artillery began shelling positions held by the Kurdish People's Protection Units (YPG), a Kurdish group with links to the Syrian Kurdish Democratic Union Party (PYD), in Syria's Aleppo Province.

On February 25, Turkish Prime Minister Ahmet Davutoglu said that the truce in Syria is not obligatory for Turkey to follow if the country feels a threat against its security.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Il n’y a pas de place, pas d’espace pour une médiation, une initiative ou une action internationales

Donald Tusk « On ne va pas vous cacher que la situation est préoccupante » , a déclaré M. Tusk lors d’un sommet des dirigeants d...