jeudi 11 février 2016

Belgique: Bruxelles, l'Otan se paye de mots en Europe de l'Est

B110216

07:35 -
"Les 28 pays membres de l'Otan ont adopté mercredi à Bruxelles de nouvelles dispositions pour dissuader la Russie de toute initiative militaire dans les pays baltes et en Europe de l'Est" rapporte Le Monde avec agences.

Quand on voit comment les Russes ont non seulement mis la main sur la Crimée mais, dans la foulée, viré la coalition US de Syrie, une coalition constituée d'une soixantaine de pays, on rigole, non? 

L'Otan est-elle seulement capable de lutter contre les passeurs turcs en Mer Egée? La réponse d'ici quelques semaines....
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L'Otan renforce ses moyens militaires en Europe de l'Est

Le Figaro~avec Reuters et AFP, le 11 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 11 Février 2016


_____________***____________

Les 28 pays membres de l'Otan ont adopté mercredi à Bruxelles de nouvelles dispositions pour dissuader la Russie de toute initiative militaire dans les pays baltes et en Europe de l'Est.
 conséquences de l'annexion de la Crimée par la Russie
C'est l'une des conséquences de l'annexion de la Crimée par la Russie il y a près de deux ans, et des tensions dans l'est de l'Ukraine: l'Otan va renforcer sa présence militaire en Europe de l'Est et dans les pays baltes. Réunis à Bruxelles, les ministres de la Défense des 28 pays alliés, ont approuvé mercredi «une présence avancée dans l'Est de l'Alliance» atlantique, a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.
  l'objectif est de déployer rapidement des forces terrestres, aériennes et navales dans les régions menacées
En cas d'attaque éventuelle, l'objectif est de déployer rapidement des forces terrestres, aériennes et navales dans les régions menacées. Selon un principe de rotation, il s'agit aussi de prépositionner des forces dans les États baltes et en Pologne, d'y installer des entrepôts et d'organiser régulièrement des manœuvres conjointes en s'appuyant sur la force de réaction rapide. Les ministres de la Défense ont aussi convenu de porter les effectifs de la force de réaction rapide de 13.000 à 40.000 hommes, et de créer une force d'intervention encore plus réactive, opérationnelle en quelques jours, forte de 5.000 hommes et dotée d'un appui aérien et naval.

L'an dernier, les ministres de la Défense de l'Otan avaient déjà décidé de renforcer la présence de l'Otan en Europe de l'Est pour rassurer les pays alliés d'Europe de l'Est, comme l'ouverture de centres logistiques, le prépositionnement de matériel, l'envoi d'avions de chasse dans les pays baltes ou le déploiement de davantage de navires en mer Baltique et en mer Noire.
l'Otan aura un millier de soldats dans chacun des six pays qu'elle entend protéger: Lituanie, Lettonie, Estonie, Pologne, Bulgarie et Roumanie
À terme, l'Otan aura un millier de soldats dans chacun des six pays qu'elle entend protéger: Lituanie, Lettonie, Estonie, Pologne, Bulgarie et Roumanie. Ces troupes seront appuyées par la force de réaction rapide interarmées qui réunit aviateurs, marins et membres des forces spéciales. Lors de son prochain sommet en juillet à Varsovie (Pologne), l'Otan devrait donner plus de détails sur ce déploiement.
Washington veut consacrer en 2017 un budget de 3 milliards d'euros à cette «initiative de réassurance européenne»
Dans ce cadre, les États-Unis vont en profiter pour muscler leur présence militaire en Europe. Washington veut consacrer en 2017 un budget de 3,4 milliards de dollars (3 milliards d'euros) à cette «initiative de réassurance européenne». «Cela ne ressemblera pas à ce qui se passait au temps de la Guerre froide mais constituera quand même une sérieuse dissuasion», a commenté le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, qui a souligné la nécessité pour tous les États membres de l'Otan de contribuer à ce financement.
il s'agit de mesures défensives
Le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, doit rencontrer le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, vendredi à Munich. Il lui expliquera qu'il s'agit de mesures défensives. «Notre dissuasion est basée sur une combinaison de cette présence avancée, et de notre capacité à renforcer rapidement, si besoin» les troupes déjà déployées à l'Est, a souligné Jens Stoltenberg, alors que Moscou met régulièrement en garde contre le «stationnement permanent» de forces de combat alliées à sa frontière qui serait contraire à l'Acte fondateur Otan-Russie, signé en 1997.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La Corée du Nord a averti les Etats-Unis

« La Corée du Nord a averti les Etats-Unis qu'ils ne feraient que "jeter de l'huile sur le feu" avec des manoeuvres mili...