samedi 23 janvier 2016

France: 60 ième jour...

A230116
06:35 - .. sans "impitoyables" frappes françaises contre l'EI en Syrie en riposte à l'attaque de Paris du 13 Novembre 2015 qui a fait plus de 130 morts et des dizaines de blessés qui sont encore hospitalisés. Sans parler du fait que les responsables encore vivants de ce massacre sont toujours en cavale quelque part en Belgique, ou ailleurs, peut-être même aux USA. 

Pourquoi aux USA? Au moins pour deux raisons:
  • Parce que c'est le dernier endroit où les renseignements français iront les chercher et comme, très curieusement, aucune plainte n'a été déposée, l'affaire en restera donc là, c'est à dire que d'un côté, nous avons quelque 130 morts, et en face, rien, pas de coupable, par de connaissance sur les tenants et aboutissants de cette tragédie au nom de laquelle nous sommes en état d'urgence.
  • Parce qu'au lieu d'envoyer notre Charles de Gaulle au large de la Syrie pour bombarder l'EI en Syrie, Hollande l'a finalement envoyé dans le golfe Persique, non pas pour frapper l'EI en Syrie ou en Irak, mais pour s'occuper de l'Iran qui combat, lui, l'EI en Syrie et en Irak.
Et donc, comment ne pas en déduire qu'au moins un des objectifs de cet attentats était de mettre le pays en "état de guerre", non pas contre les terroristes, mais contre les Français, via l'état d'urgence qui ne s'applique pas à l'EI en Syrie mais aux Français en France?

Et alors, comment ne pas effectivement (voir l'article ci-dessous) s'interroger sur l'objectif des dizaines de milliers de bombes de la coalition US sur des pays musulmans qui font que l'EI se développe un peu partout dans le monde? Sur qui sont effectivement larguées ces bombes, sur les terroristes? La réponse est manifestement non.

Et alors - les questions s'enchainant automatiquement -, pourquoi la coalition s'interdit les "boots on the ground" alors qu'on nous explique que c'est pourtant la seule solution pour vaincre réellement les terroristes sinon que l'objectif de la coalition US n'est justement pas de vaincre ces terroristes? S'il en était autrement, étant donnée la puissance de la coalition US qui regroupe, faut-il le rappeler, plus de 60 pays, comment expliquer cet échec et comment expliquer, surtout, que cette formidable coalition US ne change pas de tactique pour enfin obtenir quelques résultats conformes aux objectifs proclamés de destruction du terrorisme via une "guerre mondiale contre le terrorisme" qui a été déclarée, rappelons-le, par GW Bush, debout sur les ruines encore fumantes du WTC, le lendemain des attentats du 11 Septembre 2001 à New-York (et, nous dit-on, à Washington, contre le Pentagone lui-même!).

A Davos, hier, John Kerry n'a-t-il pas déclaré, encore une fois, que grâce à lutte contre le terrorisme mené par la coalition US depuis maintenant quinze années, le monde était plus sûr? De quel monde parle-t-il?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ces bombes US qui soutiennent le terrorisme

Sputnik, le 23 Janvier 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 23 Janvier 2016


____________***__________

"Une explosion s'est produite...", "une attaque dans la ville de X a fait N morts" - ces formulations ne font plus peur, apparaissant sans cesse, l'une après l'autre.
  les USA, ne jettent-ils pas de l'huile sur le feu?
Et la question se pose: des pays occidentaux, dont les USA, ne jettent-ils pas de l'huile sur le feu en fomentant tant le conflit syrien que des attentats partout dans le monde?

Les nouvelles sur les attaques produites, régulièrement ces derniers temps, ne font que faire bailler. Seulement les chiffres oscillent d'une attaque à l'autre.
les questions subsistent
Le 12 janvier au matin, un kamikaze s'est fait exploser à Istanbul. L'explosion, très probablement due à un attentat-suicide, a fait au moins 10 morts et 15 blessées. Suite à l'attentat, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a déclaré que l'attaque "avait été causée par le conflit syrien" et que "la guerre civile en Syrie est la principale source du terrorisme". Oui mais… les questions subsistent.
Les questions s'entraînent l'une l'autre
Quelles forces et quels pays ont pris part au conflit syrien? Des pays occidentaux, n'ont-ils pas contribué à la situation actuelle au Proche-Orient? Et mieux, si nous pouvions retourner dans le passé, est-ce que nous soutiendrions l'opposition syrienne? Les questions s'entraînent l'une l'autre, et les attaques terroristes ne font qu'aggraver la situation, lit-on dans l'édition turque Milliyet, citée par What They Say About the USA.
23.144 bombes sur six pays musulmans en 2015
Micah Zeko, expert auprès du Council on Foreign Relations (CFR), think tank américain, a indiqué que les Etats-Unis ont largué 23.144 bombes sur six pays musulmans en 2015. Les pays sont l'Irak, la Syrie, l'Afghanistan, le Yémen, la Somalie et le Pakistan.
Et les réseaux terroristes ne cessent pas de s'étendre
Le résultat? 25.000 terroristes de Daech ont été tués ces 17 derniers mois. La Central Intelligence Agency (CIA) évoque le chiffre de 30.000 terroristes tués en 2014. Le nombre est donc toujours autour de 30.000. Il est inchangeable. Et les réseaux terroristes ne cessent pas de s'étendre, par exemple, les Talibans qui progressent toujours en Afghanistan.
quel est l'objectif des frappes de la coalition US
Logiquement, on s'interroge: quel est l'objectif des frappes de la coalition US, si le terrorisme ne fait que gagner de plus en plus de terrain?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bitcoin : gros écart entre le futur et le spot !

« Gros écart entre le futur et le spot ! Cette prime est destinée à se réduire soit par baisse du futur soit par hausse du spot; la baisse...