€CALYPSE NEWS

lundi 14 décembre 2015

France: régionales, "les Français continuent de ne pas voir dans le FN une alternative crédible"

A141215

03:45 -
"Les Français continuent de ne pas voir dans le FN une alternative crédible puisqu'il échoue partout, qu'il y ait ou non front républicain contre lui. Chez les Républicains, les résultats devrait reporter l'offensive annoncée contre Nicolas Sarkozy tandis qu'au PS, certains ne manqueront pas d'inscrire cette dégringolade vertigineuse au passif de François Hollande et de Manuel Valls" note Alexis Brezet dans son Edito pour Le Figaro.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
D'un tour l'autre…

Edito d'Alexis Brezet pour Le Figaro, 14 Décembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 14 Décembre 2015


___________***___________

Il faut se méfier des résultats de premier tour que les électeurs, parfois, prennent un malin plaisir à déjouer!
  la droite l'emporte, le PS résiste et c'est le FN qui est battu partout
Il y a huit jours, il n'était question que de la percée - bien réelle - du Front national et de la menace qu'il faisait peser sur les Républicains et les socialistes. Finalement, après un sursaut de participation inédit, la droite l'emporte, le PS résiste et c'est le FN qui est battu partout. Sic transit...
offensive annoncée contre Nicolas Sarkozy
Pour les Républicains, qui conquièrent sept régions, dont la très symbolique Île-de-France, alors qu'ils n'en détenaient qu'une sur vingt-deux, c'est un succès (qui confirme la préférence des électeurs pour une droite assumée: Wauquiez, Pécresse, Retailleau), mais pas un triomphe: deux de ces régions ne sont acquises que grâce au retrait des listes de gauche. Un résultat qui, chez les Républicains, devrait reporter l'offensive annoncée contre Nicolas Sarkozy.
 la gauche a subi une dégringolade vertigineuse à inscrire au passif de François Hollande et de Manuel Valls
Sur le papier, les socialistes font mieux que limiter la casse: ils conservent 5 régions. Mais ces victoires, obtenues souvent sur le fil, et qui doivent beaucoup au haut niveau du FN, ne sauraient faire oublier le fait que l'ensemble de la gauche a subi une dégringolade vertigineuse. Totalement éliminé de ses bastions historiques du Nord et de Provence, le PS subit une humiliation. Que certains ne manqueront pas d'inscrire au passif de François Hollande et de Manuel Valls.
  du côté du FN, les Français continuent de ne pas voir en lui une alternative crédible
Mais c'est du côté du FN que la déconvenue est la plus rude. Il échoue partout, qu'il y ait ou non front républicain contre lui. Le «plafond de verre» est toujours là: si les électeurs utilisent le parti de Marine Le Pen pour faire entendre leur colère, les Français continuent de ne pas voir en lui une alternative crédible. Pour sa présidente, c'est une mauvaise nouvelle, qui pourrait, dans son parti, nourrir un vent de doute.

La gauche et la droite auraient tort cependant de plastronner et de revenir à leurs petites affaires comme si de rien n'était. Le FN n'a pas disparu, loin de là. La colère du peuple, non plus. En voix, le parti de Marine Le Pen fait le plus gros score de son histoire et progresse même entre les deux tours. Pour ses adversaires victorieux, l'obligation n'en est que plus grande de se montrer à la hauteur de la confiance qui leur a été accordée.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Barcelone : manifestation de soutien aux prisonniers politiques

Carles Puigdemont à la manifestation du 17 octobre 2017en soutien aux prisonniers politiques Jordi Sanchez et Jordi Cuixart >...