€CALYPSE NEWS

jeudi 31 décembre 2015

France: pour F Hollande, 2016 déclinera l'urgence dans tous ses états

C311215

21:25 - C'est parce que la France est dans
un "état d'urgence économique et social" parallèlement à l'"état d'urgence sécuritaire qu'il faut donner via la révision de la Constitution un fondement incontestable à l'état d'urgence" rapporte Sputnik citant l'allocution adressée à la nation française par F Hollande pour ses voeux 2016.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Voeux de Hollande aux Français: "nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme" 

Sputnik, le 31 Décembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 31 Décembre 2015


__________***____________

Dans son allocution addressée à la nation française, le président François Hollande a évoqué les événements les plus importants de l'année 2015, a promis de continuer de lutter contre le terrorisme, ainsi qu'à annoncé un programme de grands travaux pour la croissance verte.
protéger les Français
François Hollande a déclaré jeudi que son premier devoir était de protéger les Français, desquels il s'est dit fier après les attaques terroristes de 2015, lors de ses voeux aux Français pour l'année 2016.
"Mon premier devoir, c'est de vous protéger. Vous protéger, c'est agir à la racine du mal: en Syrie, en Irak. C'est pourquoi, nous avons intensifié nos frappes contre Daech. Les coups portent, les djihadistes reculent, alors nous continuerons autant que nécessaire", a déclaré le chef de l'Etat lors de son allocution.
"Françaises, Français, je suis fier de vous. Vous avez fait preuve dans ces circonstances de détermination, de solidarité et de sang-froid", a-t-il dit encore.
La France n'en a pas terminé avec le terrorisme
La France n'en avait pas terminé avec le terrorisme, a-t-il également affirmé, cité par l'AFP. Selon lui, la menace est toujours présente et reste à son plus haut niveau.
"Je vous dois la vérité, nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme, la menace, elle est toujours là, elle reste même à son plus haut niveau, nous déjouons régulièrement des attentats".
"les coups portent, les jihadistes reculent"
Louant l'action des forces armées françaises contre le groupe Etat islamique, François Hollande l'a assuré: "les coups portent, les jihadistes reculent". Et la France continuera autant que nécessaire.
la France n'a pas cédé
De plus, le président a exprimé sa compassion et affection aux victimes des attentats de janvier et de novembre et a estimé que ces tragédies demeureraient gravées dans chacune des mémoires des Français.
"Mais, malgré le drame, la France n'a pas cédé. Malgré les larmes, elle s'est tenue debout. Face à la haine, elle a montré la force de ses valeurs. Celles de la République", a lancé le chef de l'Etat.
un "état d'urgence économique et social" existe aussi parallèlement à l'"état d'urgence sécuritaire"
D'ailleurs, M. Hollande a annoncé une formation pour 500.000 demandeurs d'emploi supplémentaires, assurant que la lutte contre le chômage restait sa priorité.
"La lutte contre le chômage reste ma première priorité", a déclaré le président, estimant qu'un "état d'urgence économique et social" existe aussi parallèlement à l'"état d'urgence sécuritaire".
"Un plan massif de formation des demandeurs d'emploi sera lancé: 500.000 personnes de plus seront accompagnées vers les métiers de demain", a-t-il ajouté.
Le président a également annoncé de nouvelles aides à l'embauche dans les PME, dès le début de la nouvelle année.
"Chacun sait que c'est dans les PME que les emplois se créent", a-t-il fait valoir.
donner un fondement incontestable au recours à l'état d'urgence
Le président a surtout justifié son projet de révision de la Constitution qui doit selon lui donner un fondement incontestable au recours à l'état d'urgence lorsqu'un péril imminent nous fait face et permettre de "déchoir de la nationalité française les individus condamnés définitivement pour crimes terroristes".
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

En cas de mise sous tutelle, les indépendantistes menacent de faire voter une déclaration unilatérale d’indépendance

  La déclaration d'indépendance de la Catalogne   signée par le président catalan Carles Puigdemont  et ses alliés, le 10 oct...