lundi 23 novembre 2015

Belgique: Salah Abdeslam demeure introuvable, le niveau d'alerte maximale est maintenu ce lundi

L231115

06:10 -
"Alors que les autorités avaient demandé aux médias et aux habitants de ne pas faire écho en direct à ces opérations, dix-neuf perquisitions ont été menées dans l’agglomération bruxelloise et trois à Charleroi mais n'ont pas permis d’arrêter Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir joué au moins un rôle de logisticien dans les attaques de Paris et Saint-Denis, et qui demeure introuvable. Le niveau d'alerte maximale est donc maintenu ce lundi", rapporte l'AFP et Reuters.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
En Belgique, Salah Abdeslam échappe à un vaste coup de filet 

Le Monde avec AFP et Reuters, le 23 Novembre 2015 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 23 Novembre 2015 
___________***___________ 
Un vaste coup de filet en Belgique n’a pas permis, dimanche 22 novembre soir, d’arrêter Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir joué au moins un rôle de logisticien dans les attaques de Paris et Saint-Denis, et qui demeure introuvable.
  perquisitions dans l’agglomération bruxelloise et à Charleroi
Dix-neuf perquisitions ont été menées dans l’agglomération bruxelloise et trois à Charleroi, selon le parquet fédéral belge, qui visaient apparemment l’entourage d’Abdeslam. Seize suspects ont été arrêtés, dont l’identité n’a pas été révélée. Un juge doit décider lundi de leur maintien éventuel en détention.
la menace terroriste « sérieuse et imminente » n’est pas encore écartée
Aucune arme ni aucun explosif n’ont été saisis lors de ces opérations, ce qui laisse entendre que la menace terroriste « sérieuse et imminente » qui pesait sur Bruxelles n’est pas encore écartée. La ville, barricadée et quasiment à l’arrêt, restera en état d’alerte maximal lundi. Dans la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean, liée à plusieurs affaires terroristes, alors que la police menait une descente dans un snack-bar, un véhicule a foncé sur un barrage de police. Le conducteur a été blessé et arrêté. On ignore s’il était lié aux personnes visées.
ne pas faire écho en direct à ces opérations
Les autorités avaient demandé aux médias et aux habitants de ne pas faire écho en direct à ces opérations, notamment sur les réseaux sociaux. Face à ce mot d’ordre, nombre d’habitants restés chez eux durant cette alerte, a réagi avec humour : sur Twitter, des Belges partageaient massivement des photographies de chats en lieu et place d’informations sur la traque en cours, sous le mot-clef « #BrusselsLockdown ».
Le premier ministre avait annoncé plus tôt dans la soirée le maintien, lundi, du niveau d’alerte maximal (soit 4) en vigueur depuis samedi à Bruxelles. « Nous redoutons toujours des attaques similaires à celles qui se sont produites à Paris, en plusieurs endroits, a-t-il affirmé à l’issue d’un conseil national de sécurité. Les cibles potentielles sont des endroits forts fréquentés, les centres commerciaux, les rues fréquentées ou les transports publics ».

Le métro et les écoles seront fermés, ainsi que les crèches, les universités et les hautes écoles. Du jamais vu dans le royaume. Une nouvelle évaluation du niveau d’alerte et des mesures de sécurité sera faite dans l’après-midi.

Salah Abdeslam, Français de 26 ans résidant en Belgique, aurait été exfiltré vers ce pays quelques heures après les attentats de Paris, selon deux hommes qui disent l’avoir aidé. Selon l’avocate de l’un d’entre eux, il était « peut-être prêt à se faire sauter » à l’aide d’une ceinture d’explosifs lors du trajet. Son frère Brahim s’est fait exploser dans un restaurant parisien le 13 novembre. Interviewé dimanche à la télévision, son frère aîné Mohamed a affirmé avoir la conviction que Salah a dû décider « de ne pas aller au bout de ce qu’il souhaitait faire », tout en appelant son frère à se rendre

L’émergence au statut public du Bitcoin sera peut être l’évènement de la décennie marquée par la crise

« … l’émergence au statut public du Bitcoin… sera peut être l’évènement de la décennie marquée par la crise. Il est une bifurcation dans l...