€CALYPSE NEWS

lundi 5 octobre 2015

USA: Syrie, la coalition US est-elle prête à abattre des avions russes?

C051015

11:05 -
"Les forces russes étant maintenant en place, il est très, très évident que tout type de zone d'exclusion aérienne sur le modèle libyen imposé par les Etats-Unis et leurs alliés est désormais impossible, à moins que la coalition soit, en fait, prête à abattre des avions russes," écrit The Financial Times citant Justin Bronk, un analyste de recherche au Royal United Services Institute, rapporte Sputniknews.

~~~~~~~~~~~~~~
Les médias occidentaux se lamentent que la Russie bloque les plans américains pour une No-Fly Zone sur la Syrie

Sputniknews, le 5 Octobre 2015

Traduction, titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 5 Octobre 2015


__________***__________

Les médias occidentaux se lamentent que la Russie bloque l'accord presque unanime  de la coalition menée par les USA pour établir une zone d'exclusion aérienne sur la Syrie sur la base des plans de la Jordanie et de la Turquie alors que les groupes djihadistes sont dépourvus de toute capacité de frappes aériennes, tout en ajoutant que les États-Unis et leurs alliés ont commencé à "se préparer à ouvrir un front majeur dans le nord la Syrie".
  tout type de zone d'exclusion aérienne est désormais impossible
"Les forces russes étant maintenant en place, il est très, très évident que tout type de zone d'exclusion aérienne sur le modèle libyen imposé par les Etats-Unis et leurs alliés est désormais impossible, à moins que la coalition soit, en fait, prête à abattre des avions russes," écrit The Financial Times citant Justin Bronk, un analyste de recherche au Royal United Services Institute.
Les Russes ne sont pas en train de jouer à la balle 
"Les Russes ne sont pas en train de jouer à la balle - ils disent simplement: « restez hors de notre chemin ». Les opérations de la coalition en Syrie seront beaucoup plus complexes du point de vue de la planification des missions d'évaluation des risques ". (...)

Un haut diplomate européen cité par le journal affirme que l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne sur la Syrie "vise à atteindre une sorte de solution politique ".
la coalition menée par les USA a commencé à ouvrir un front majeur dans le nord la Syrie
Pendant ce temps, le New York Times a rapporté que la coalition menée par les USA "a commencé à se préparer à ouvrir un front majeur dans le nord la Syrie, visant à faire pression sur Raqqa, la capitale de facto de l'Etat islamique."
  montée en puissance de la campagne aérienne US à partir d'une base aérienne en Turquie
Le journal cite un fonctionnaire disant que le président américain Barack Obama a ordonné au Pentagone, pour la première fois, de fournir directement des munitions et peut-être quelques armes aux forces de l'opposition syrienne sur le terrain. Il a également approuvé l'idée de la montée en puissance de la campagne aérienne US à partir d'une base aérienne en Turquie, bien que les détails importants doivent encore être réglés.

«Ensemble, ces mesures visent à autonomiser les 3.000 à 5.000 combattants arabes qui se joindraient à plus de 20.000 combattants kurdes dans une offensive soutenue par des dizaines d'avions de combat de la coalition pour faire pression sur Raqqa."
"Les plans progressent également pour avoir des combattants de l'opposition syrienne bloquer une partie importante des 60-miles de la frontière du pays avec la Turquie pour couper les lignes d'approvisionnement critiques de l'Etat islamique", a ajouté le responsable.
L'alliance entre la Russie, la Syrie, l'Irak et l'Iran doit réussir
Pendant ce temps, le président syrien Assad, lors d'un entretien dimanche avec la télévision iranienne, a salué l'intervention de ses alliés dans le conflit, en disant "L'alliance entre la Russie, la Syrie, l'Irak et l'Iran doit réussir ou bien toute la région sera détruite", ajoutant "les chances de réussite de cette coalition sont grandes. "
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Barcelone : manifestation de soutien aux prisonniers politiques

Carles Puigdemont à la manifestation du 17 octobre 2017en soutien aux prisonniers politiques Jordi Sanchez et Jordi Cuixart >...