lundi 28 septembre 2015

Syrie: ONU, l'Est et l'Ouest s'affrontent sur le cas Assad.

G280915

20:40 -
" A l'ONU, tandis que la Russie et l'Iran soutiennent Damas dans la lutte contre l'EI, les USA et la France exigent le départ du président syrien" rapporte l'AFP.

~~~~~~~~~~~~~~
A l’ONU, Obama et Poutine s’opposent sur le cas Assad 

Le Monde avec AFP, le 28 Septembre 2015 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 28 Septembre 2015 
_______***______ 
Barack Obama et Vladimir Poutine ont, chacun leur tour, réaffirmé leur position sur la question syrienne, laissant présager un dialogue difficile sur une action commune en Syrie pour lutter contre l’Etat islamique, lundi 28 septembre, à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU. Un prélude à un entretien bilatéral qui va avoir lieu dans l’après-midi.
 pas sans le régime de Bachar Al-Assad
Le président russe est clairement favorable à une action commune en Syrie, par l’intermédiaire d’une « large coalition internationale » pour lutter contre l’Etat islamique, mais pas sans le régime de Bachar Al-Assad.
  RUSSIE: c’est une énorme erreur de refuser de coopérer avec le gouvernement syrien
« Nous pensons que c’est une énorme erreur de refuser de coopérer avec le gouvernement syrien et ses forces armées, qui tiennent courageusement tête au terrorisme », a-t-il affirmé à la tribune de l’ONU, manière de rappeler aux autres puissances son intransigeance quant au sort à réserver au dictateur syrien, son allié.
  USA: contre tout soutien aux « tyrans comme Bachar Al-Assad
De son côté, le président américain veut une coopération avec l’Iran et la Russie, mais est contre tout soutien aux « tyrans comme Bachar Al-Assad ». 
« Mais nous devons reconnaître qu’après tant de sang versé et de carnages, il ne peut y avoir un retour au statu quo d’avant la guerre », a-t-il ajouté.
FRANCE: une « solution politique » qui « passe par le départ de Bachar Al-Assad 
Un peu plus tard, lors d’une conférence de presse précédant son intervention devant l’Assemblée des Nations unies, François Hollande plaidait une nouvelle fois pour une « solution politique » qui « passe par le départ de Bachar Al-Assad ». Il devrait exprimer la même chose à la tribune lors de son intervention, reportée.
IRAN: la priorité est de lutter contre l'EI et non un changement de régime à Damas
La Russie et l’Iran soutiennent, eux, que la priorité pour l’heure est de lutter contre les djihadistes du groupe Etat islamique, qui contrôlent la moitié de la Syrie, et non un changement de régime à Damas.
  Les Etats-Unis « ne souhaitent pas un retour à la guerre froide »
Alors que l’Assemblée générale de l’ONU se poursuivait, Barack Obama et Vladimir Poutine devaient se rencontrer lors d’une rencontre bilatérale pour de nouveaux échanges portant sur la Syrie, mais aussi sur le regain de tension entre les deux pays. Les Etats-Unis « ne souhaitent pas un retour à la guerre froide » avec la Russie, a ainsi assuré M. Obama à la tribune de l’ONU, et ce en dépit des sanctions imposées à Moscou en raison de son intervention en Ukraine
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un Su-35S est apparu, le F-22 s’est retiré

«… le 23 novembre, deux avions d’attaque russes Su-25 étaient en mission pour détruire un bastion terroriste lorsqu’un F-22 américain es...