jeudi 10 septembre 2015

Syrie: les Européens commencent d'admettre que la paix n'est possible qu'avec l'aide d'Assad et de la Russie.

B100915

10:40 -
" Alors que Washington conditionne la paix dans le pays déchiré par la guerre à la démission d'Assad, les Etats européens - qui ont longtemps soutenu la solution US - comprennent de plus en plus que la recherche d'une solution est impossible sans l'aide du président syrien Bachar al-Assad et de la Russie" rapporte Sputniknews.

~~~~~~~~~~~~~~
De plus en plus de dirigeants européens veulent la Russie et Assad pour aider à résoudre la crise syrienne
Sputniknews, le 10 Septembre 2015
Traduction et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 10 Septembre 2015
__________***__________
Suite à un afflux sans précédent de réfugiés, les Etats européens comprennent de plus en plus que la recherche d'une solution à la guerre civile dévastatrice en Syrie et la lutte contre l'État islamique est impossible sans l'aide du président syrien Bachar al-Assad et de la Russie.
une volte-face par rapport à l'approche américaine de la question
Ceci est une volte-face par rapport à l'approche américaine de la question. Washington conditionne la paix dans le pays déchiré par la guerre à la démission d'Assad et ses alliés européens ont soutenu cette position pendant un certain temps. Maintenant que l'Europe est inondée de réfugiés, ils semblent se rendre compte que cette stratégie n'a pas réussi à apporter un changement positif dans la région et il est peu probable qu'elle fonctionne à l'avenir.
l'Autriche et l'Espagne veulent que Assad et la Russie contribuent à  mettre un terme à la guerre
Maintenant, l'Autriche et l'Espagne veulent que Assad et la Russie contribuent à trouver des moyens de mettre un terme à la guerre.
"Nous devons impliquer Assad dans la lutte contre l'Etat islamique"
Lors d'une visite à Téhéran, le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz a appelé à une approche commune qui ne fonctionnera que si des pays comme l'Iran et la Russie sont impliqués. "Nous devons faire preuve de solidarité pragmatique et impliquer Assad dans la lutte contre l'Etat islamique", a ajouté le diplomate.
 Le temps est venu d'entamer des négociations avec le régime Assad
Kurz fait écho au sentiment exprimé plus tôt cette semaine par le ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia Margallo. "Le temps est venu d'entamer des négociations avec le régime Assad, si nous ne voulons pas que cette guerre, qui a déjà tué 250.000 personnes, continue de provoquer des tragédies humaines," a observé le chef de la diplomatie de l'Espagne.
  la Russie doit être une partie prenante
L'exode des réfugiés du Moyen-Orient et l'expansion de l'État islamique montrent que la Russie doit être une partie prenante de toute équation qui entend mettre fin à la guerre syrienne, a affirmé le journaliste irlandais Patrick Cockburn, qui se spécialise sur le Moyen-Orient.
Seul un accord américano-russe peut stimuler un règlement en Syrie
"Dans le traitement de la crise syrienne, la Russie est destinée à être un acteur de premier plan dans l'arrêt d'ISIS car elle fournit les armes pour le faire et se trouve ne situation de négocier une paix parce qu'Assad doit rester en phase avec la Russie si elle veut survivre," a-t-il noté dans un article d'opinion intitulé «Seul un accord américano-russe peut stimuler un règlement en Syrie."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est capitale de la Palestine

« Réunie mercredi pour un sommet extraordinaire à Istanbul, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est c...