€CALYPSE NEWS

lundi 7 septembre 2015

Hongrie: 200 "'passeurs" volontaires autrichiens franchissent illégalement la frontière avec des réfugiés

A070915

07:30 -
"Un groupe d'environ 200 véhicules privés aurait quitté Vienne dimanche matin, puis s'est divisé en trois convois afin de prendre les réfugiés à la station de chemin de fer dans la capitale hongroise Budapest et les villes de Gyor et Hegyeshalom alors que la loi pénale de la République hongroise implique un emprisonnement maximal de trois ans pour toute personne qui aide les migrants sans papiers au franchissement de la frontière de l'Etat de la Hongrie, a rapporté dimanche le site de nouvelles HV cité par Sputniknews.

~~~~~~~~~~~~~~
Police hongroise empêche les Autrichiens de prendre des réfugiés à travers la frontière

Sputniknews, le 7 Septembre 2015

Traduction et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 7 Septembre 2015


_______***__________

La police hongroise aurait demandé aux Autrichiens de s'abstenir de transporter des réfugiés dans des voitures privées à travers la frontière avec l'Autriche pour ne pas enfreindre la loi.
 transporter les réfugiés dans des voitures privées à travers la frontière, une violation de la loi hongroise
PRAGUE (Spoutnik) - Les autorités de la police hongroise ont exhorté les citoyens de l'Autriche de ne pas transporter les réfugiés dans des voitures privées à travers la frontière avec l'Autriche, car une telle action peut être qualifiée comme une violation de la loi hongroise, ont rapporté les médias locaux.
 200 véhicules privés ont transporté les migrants à Vienne
Un groupe d'environ 200 véhicules privés aurait quitté Vienne le dimanche matin, puis s'est divisé en trois convois afin de prendre les réfugiés à la station de chemin de fer dans la capitale hongroise Budapest et les villes de Gyor et Hegyeshalom. À la fin de la journée, la plupart des voitures ont transporté les migrants à Vienne, selon les rapports des médias.
 emprisonnement maximal de trois ans pour toute personne qui aide les migrants sans papiers
Le porte-parole de la police hongroise Viktoria Csiszer-Kovacs a attiré l'attention des participants du convoi routier sur l'article de la loi pénale de la République hongroise qui implique un emprisonnement maximal de trois ans pour toute personne qui aide les migrants sans papiers dans le franchissement de la frontière de l'Etat de la Hongrie, a rapporté dimanche le site de nouvelles HV.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Puigdemont a appelé le parlement catalan à débattre de la «tentative de supprimer l'autonomie de gestion et la démocratie»

«  S'exprimant ce samedi soir sur la décision du gouvernement espagnol de suspendre l'autonomie de la Catalogne qui souhaite fai...