€CALYPSE NEWS

mardi 1 septembre 2015

France: crise des réfugiés, "Il faut aujourd'hui payer" (Fedorov)

C010915

10:45 - 
"Ce sont les Français et les Britanniques qui ont bombardé la Libye, causant la déstabilisation et l'anarchie. Ce sont eux aussi qui ont provoqué l'escalade en Syrie en tentant par tous les moyens de renverser Bachar al-Assad, de facto en finançant et en armant l'opposition syrienne dont une partie s'est transformée ensuite en État islamique. Tout cela est revenu comme un boomerang contre la France. Il faut aujourd'hui payer pour cette ligne politique si irresponsable' note Sergueï Fedorov, expert de l'Institut de l'Europe affilié à l'Académie des sciences de Russie cité par Sputik.

~~~~~~~~~~~~
Migrants: France et Hongrie affichent leurs différends

Sputnik, le 01 Septembre 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 01 Septembre 2015


_________***___________

Alors que les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne se réuniront le 14 septembre pour évoquer le problème de l'afflux de migrants sur le continent, la France et la Hongrie sont déjà en désaccord concernant le traitement des réfugiés.
 Le problème des migrants sème la discorde chez les représentants politiques européens
Pendant que les ministres des Affaires étrangères des deux pays s'échangeaient des déclarations inamicales, des clandestins d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient continuaient de franchir en masse les frontières de l'UE.

Le problème des migrants sème la discorde chez les représentants politiques européens. La France est indignée par le fil barbelé dressé à la frontière hongroise et serbe pour repousser les migrants. Budapest, de son côté, ne comprend pas  la réaction de Paris et répond par des critiques. Selon Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, "certains pays d'Europe de l'Est sont excessivement cruels". "La Hongrie fait partie de l'Europe, l'Europe a des valeurs et on ne respecte pas ces valeurs en posant des grillages. La Hongrie ne respecte pas les valeurs communes de l'Europe", a-t-il condamné.

La Hongrie est stupéfaite. Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a qualifié ces accusations de "choquantes et infondées". "Au lieu de tenir ce genre de propos, il serait préférable de se concentrer sur la recherche de solutions communes pour l'Europe", pense le chef de la diplomatie hongroise. Selon ce dernier, "on a l'impression que certains, en Europe, ne comprennent toujours pas que le flux de migrants transitant par les Balkans exerce une forte pression sur la Hongrie".

"Un bon Européen et un Européen qui respecte la loi. Les accords de Schengen stipulent clairement que tous les membres de l'UE doivent protéger leurs frontières intérieures et les frontières extérieures de l'Union européenne. C'est précisément ce que fait la Hongrie, qui remplit donc ses engagements vis-à-vis de l'Europe", conclut Peter Szijjarto. Désormais l'ambassadeur de France à Budapest devra s'expliquer pour les propos tenus par son ministre de tutelle.
Ce sont les Français et les Britanniques qui ont bombardé la Libye
Sergueï Fedorov, expert de l'Institut de l'Europe affilié à l'Académie des sciences de Russie, rappelle que la France est également responsable du flux migratoire qui submerge l'Europe. "Ce sont les Français et les Britanniques qui ont bombardé la Libye, causant la déstabilisation et l'anarchie.
  Il faut aujourd'hui payer pour cette ligne politique si irresponsable
Ce sont eux aussi qui ont provoqué l'escalade en Syrie en tentant par tous les moyens de renverser Bachar al-Assad, de facto en finançant et en armant l'opposition syrienne dont une partie s'est transformée ensuite en État islamique. Tout cela est revenu comme un boomerang contre la France. Il faut aujourd'hui payer pour cette ligne politique si irresponsable", note l'expert.
Pendant que les ministres cherchaient à déterminer qui protégeait vraiment les valeurs européennes, des migrants trouvaient des brèches dans les grillages de fil barbelé à la frontière serbo-hongroise pour s'introduire en "terre promise". En août, environ 50 000 clandestins auraient franchi cette frontière. Au total, 150 000 migrants ont réussi à s'introduire en Hongrie. Selon l'Organisation internationale pour les migrations, plus de 340 000 réfugiés sont arrivés en Europe depuis le début de l'année.

Le Luxembourg, qui préside actuellement l'UE, a annoncé que les ministres de l'Intérieur se réuniraient le 14 septembre pour tenter de trouver une solution commune.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Elections anticipées en dehors du 155 pour Madrid, dans le cadre du 155 pour les indépendantistes

«  L'idée d'élections anticipées est discutée depuis plusieurs semaines entre les dirigeants des partis politiques nationaux. ...