jeudi 3 septembre 2015

France: crise agricole, « 1 512 tracteurs » et quelque 4 000 à 5 000 agriculteurs.

B030915

08:00 -
"Selon le dernier pointage mercredi, « 1 512 tracteurs » ont été enregistrés dans les convois partis de l’Ouest, du Massif central, du Val de Loire, de Bourgogne et de Rhône-Alpes. Quelque 4 000 à 5 000 agriculteurs devraient par ailleurs rejoindre la capitale en autocars et en train" rapporte Le Monde.

~~~~~~~~~~~~~~~~
Les agriculteurs en colère en route vers Paris

Le Monde, le 3 Septembre 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 3 Septembre 2015


__________***___________

Des tracteurs dans Paris. Plus de 1 500 tracteurs venus de Bretagne et de Normandie principalement sont attendus dans la capitale, jeudi 3 septembre, pour exprimer la colère d’un monde paysan qui se dit étranglé par la chute des prix et l’empilement des normes.
 des allures d’opération escargot.
A l’appel des syndicats agricoles, les différents cortèges vont converger vers la porte de Vincennes, dans le sud-est parisien, par les autoroutes A1, A4, A6, A10 et A13. L’objectif des agriculteurs n’est pas de bloquer les routes, mais vue la vitesse réduite des tracteurs (35 km/h environ), ce déplacement prendra forcément des allures d’opération escargot.
 pas de « perturbations notables »
La préfecture de police de Paris avait invité mercredi les Franciliens à utiliser les transports en commun pour se rendre dans la capitale. Jeudi matin, il n’y avait pas de « perturbations notables », le Centre national d’information routière (CNIR) relevant « beaucoup moins de voitures sur les routes » que d’ordinaire. Un cumul de 17 kilomètres de bouchons était relevé en région parisienne à 6 h 45, un chiffre habituel pour cette heure.
la circulation sera fortement ralentie sur les autoroutes 
Le Centre a comptabilisé la présence de « six convois de tracteurs qui convergent sur la capitale depuis le Nord, l’Ouest et le Centre », notant que les véhicules « ont l’air de vouloir rouler sur la voie de droite, laissant libres les autres voies de circulations ». La préfecture prévoit que la circulation sera fortement ralentie sur les autoroutes en direction de la capitale jusqu’en début d’après-midi.
certains agriculteurs n’excluent pas de camper sur place
Les agriculteurs devraient réemprunter les mêmes itinéraires en fin de manifestation, encombrant les autoroutes dans le sens Paris-province l’après-midi. Mais leur départ immédiat n’est pas garanti : certains agriculteurs n’excluent pas de camper sur place s’ils ne sont pas satisfaits des réponses apportées lors de leur rencontre avec le gouvernement. Une délégation doit se rendre à l’Assemblée nationale, escortée d’une dizaine de tracteurs. Puis les principaux dirigeants syndicaux seront reçus par le premier ministre, Manuel Valls.
année blanche pour les traites bancaires 
Les agriculteurs réclament en premier lieu une « année blanche pour les traites bancaires afin de redonner du souffle aux exploitations et de leur permettre de payer leurs fournisseurs », selon Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA.
  Les agriculteurs sont déterminés
Il ne s’agira pas d’un « défilé folklorique ni d’une parade de tracteurs (…). Les agriculteurs sont déterminés », insiste Dominique Barrau, secrétaire général de la Fédération nationale des exploitants agricoles (FNSEA), premier syndicat agricole du pays. Après la série de crises qui ont frappé tour à tour les productions laitières, bovines et porcines, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) ont appelé les paysans à crier leur désarroi dans les rues de la capitale « pour éviter que l’agriculture française ne parte en liquidation ».
« 1 512 tracteurs » et quelque 4 000 à 5 000 agriculteurs
Selon le dernier pointage mercredi, « 1 512 tracteurs » ont été enregistrés dans les convois partis de l’Ouest, du Massif central, du Val de Loire, de Bourgogne et de Rhône-Alpes. Quelque 4 000 à 5 000 agriculteurs devraient par ailleurs rejoindre la capitale en autocars et en train.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les Antifa-USA sont les “idiots utiles” de l’antiSystème !

« … tout le monde aujourd’hui, aux USA, dans l’arène politique, tout le monde alimente le désordre , – puisqu’en effet, à côté de tous s...