samedi 12 septembre 2015

Allemagne: des centaines de milliers de migrants "non réfugiés" seront expulsés

B120915

18:35 -
"La chancelière a prévenu: seuls les migrants qui ont besoin d'une protection, car ils fuient la guerre ou les persécutions, pourront rester. Or, environ 40% des demandes d'asile déposées en Allemagne entre janvier et juillet l'ont été par des ressortissants des Balkans et leurs demandes sont quasiment toujours rejetées" rapporte l'AFP.

~~~~~~~~~~~~~~
L'Allemagne peine à faire face à l'afflux de réfugiés

Le Figaro avec AFP, le 12 Septembre 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 12 Septembre 2015


_________***__________

Environ 20.000 migrants sont attendus ce week-end outre-Rhin, dont la moitié se concentre dans la seule gare de Munich, mais les capacités d'accueil commencent à faire défaut.
 Les haies d'honneur des derniers jours ont à présent disparu
Les haies d'honneur des derniers jours ont à présent disparu. À la gare de Munich, seules quelques pancartes de bienvenue sont bien brandies par une poignée de personnes. Par milliers, les réfugiés continuent d'affluer pour le deuxième week-end consécutif dans ce point d'entrée vers l'«Eldorado allemand». Aujourd'hui, les capacités d'accueil commencent à faire cruellement défaut.
 Si le flux en provenance d'Autriche et de Hongrie ne tarit pas dimanche, l'Allemagne accueillera environ 20.000
«Au moins 10.000 personnes» sont attendues ce samedi dans la gare de la capitale bavaroise, dans le sud du pays, précise à l'AFP Eva Hinglein, porte-parole du district de Haute-Bavière. Rien qu'entre minuit et 10h30, les autorités ont comptabilisé 3600 arrivées. Si le flux en provenance d'Autriche et de Hongrie ne tarit pas dimanche, l'Allemagne accueillera un nombre de réfugiés, en particulier syriens, comparable à celui du week-end précédent, soit environ 20.000, un record.
 les capacités d'accueil commencent à faire défaut dans la grande métropole
L'Allemagne a décidé d'ouvrir ses portes en grand et de faire une entorse aux règles d'asile en Europe, qui prescrivent que les demandes soient déposées dans le premier pays d'entrée dans l'UE. L'enthousiasme a fait place à une forme de routine: sitôt descendus des trains réguliers en provenance d'Autriche, les réfugiés sont conduits par la police vers de premiers centres d'accueil. Et les autorités ont du mal à faire face à l'afflux. Car les capacités d'accueil commencent à faire défaut dans la grande métropole.
 beaucoup devront se contenter de matelas isothermiques ou de tapis à même le sol
«Nous pensons que 5000 personnes ce soir ne sauront pas où aller» pour passer la nuit, prévient un haut responsable de l'administration locale, Christoph Hillenbrand. Selon lui, beaucoup devront se contenter de matelas isothermiques ou de tapis à même le sol avec des couvertures.
 Nous ne savons plus comment faire avec les réfugiés
Le maire social-démocrate de Munich, Dieter Reiter, s'est dit «très préoccupé par l'évolution de la situation». «Nous ne savons plus comment faire avec les réfugiés», a-t-il déclaré. Munich se plaint du manque de soutien des autres régions allemandes face à l'afflux record.
Les médias allemands évoquent la possibilité qu'un grand centre d'accueil soit très bientôt construit dans le nord de l'Allemagne pour désengorger le Sud. Mais le gouvernement n'a pas confirmé. Pour parer à l'urgence, la ville de Munich, avec l'aide de l'armée allemande, a installé des lits sur le site de la foire de la ville. Faute de bus ou de conducteurs, certains réfugiés doivent marcher, en cortège de plusieurs centaines de personnes, escortés par des policiers, jusqu'à leur premier centre d'accueil.
 Merkel a appelé la Grèce et réclamé un dialogue avec la Turquie
Face à cet afflux sans précédent, Angela Merkel a appelé samedi la Grèce à mieux protéger les frontières extérieures de l'Union européenne et réclamé un dialogue avec la Turquie par où transitent nombre de migrants venus notamment de Syrie.
seuls les migrants qui fuient la guerre ou les persécutions pourront rester
La chancelière a également prévenu: seuls les migrants qui ont besoin d'une protection, car ils fuient la guerre ou les persécutions par exemple, pourront rester. Sans les nommer explicitement, Angela Merkel faisait allusion aux nombreux demandeurs d'asile venus des pays des Balkans.
 Environ 40% des demandes d'asile déposées en Allemagne sont rejetées
Environ 40% des demandes d'asile déposées en Allemagne entre janvier et juillet l'ont été par des ressortissants des Balkans. Or même s'il s'agit souvent de personnes victimes de discriminations dans leur pays d'origine, notamment les Roms, leurs demandes sont quasiment toujours rejetées.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La Corée du Nord a averti les Etats-Unis

« La Corée du Nord a averti les Etats-Unis qu'ils ne feraient que "jeter de l'huile sur le feu" avec des manoeuvres mili...