dimanche 30 août 2015

Royaume Uni: +libre circulation+ pour un emploi, pas pour demander des prestations (May)

C300815

09:50 -
"Quand il a été inscrit +libre circulation+ cela signifiait la liberté de se déplacer pour un emploi, pas la liberté de franchir les frontières pour chercher du travail ou demander des prestations" rapporte Sputnik News citant le ministre britannique de l'Intérieur.

~~~~~~~~~~~~~~
Le ministre de l'Intérieur du Royaume-Uni demande instamment à fermer la frontière aux migrants de l'UE sans emploi
Sputnik News, le 30 Août 2015
Traduction et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 30 Août 2015
______***________
Seuls les migrants en attente qui ont la chance d'avoir un emploi dans le Royaume-Uni sont invités à rester, a dit le ministre britannique de l'Intérieur.
  Les migrants devrait déjà avoir un emploi en vue avant d'être admis dans le pays
MOSCOU (Spoutnik) - Les migrants devrait déjà avoir un emploi en vue en Grande-Bretagne avant d'être admis dans le pays, a déclaré dimanche le ministre de l'Intérieur de la Grande Bretagne, Theresa May, critiquant la politique européenne «sans frontières»:
"Si nous voulons contrôler l'immigration - et la ramener à moins que des dizaines de milliers - nous devons prendre des décisions importantes."
Plus tôt cette semaine, l'Office britannique des statistiques nationales a révélé que la migration nette à long terme pour le pays dans l'année se terminant en 2015 aura atteint un record de 330.000 personnes.
 +libre circulation+ pour un emploi, pas pour demander des prestations
"Quand il a été inscrit +libre circulation+ cela signifiait la liberté de se déplacer pour un emploi, pas la liberté de franchir les frontières pour chercher du travail ou demander des prestations".  
May a raillé "le système migratoire européen délabré" par manque de contrôle des frontières, ajoutant que l'afflux était «tout simplement insoutenable."

Le gouvernement britannique a été en désaccord avec Bruxelles sur le principe de l'emblème de l'UE de la libre circulation.

Le Premier ministre David Cameron a promis d'organiser un référendum sur une éventuelle sortie du pays du bloc des 28 nations à la fin de 2017 et proposé des réformes de l'UE pour endiguer la migration.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~