vendredi 28 août 2015

Libye: crise des réfugiés, au moins 160 cadavres flottent au larges des plages libyennes (MSF)

D280815

10:10 -
"Environ quarante morts retrouvés dans un bateau à demi coulé qui a dérivé jusqu’au rivage libyen et plus de cent soixante cadavres repérés dans la mer aux alentours de l’embarcation. Les départs de clandestins n’ont cessé de s’intensifier depuis la chute [provoquée par l'Occident, Sarkozy en tête], en 2011, du régime de Mouammar Kadhafi, qui a entraîné le chaos dans le pays" rapporte l'AFP.

~~~~~~~~~~~~~~
Au moins 30 morts dans le naufrage d’un bateau de migrants au large de la Libye 
Le Monde avec AFP, le 28 Août 2015 
Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 28 Août 2015 
_________***__________

Des dizaines de migrants sont morts, jeudi 27 août, quand leur embarcation, qui transportait environ deux cents personnes, a coulé au large de la Libye, selon un responsable des garde-côtes libyens.
  Une vingtaine de personnes ont été secourues par des garde-côtes
D’après lui, l’embarcation « a coulé au large de Zouara », ville côtière située à 60 kilomètres de la frontière tunisienne. Une vingtaine de personnes ont été secourues par des garde-côtes, qui « poursuivaient leurs opérations de secours » dans la soirée.
« Nous travaillons avec des moyens très limités, la plupart des embarcations que nous utilisons sont des bateaux de pêche que nous empruntons à leurs propriétaires. »
  quarante morts dans le bateau et plus de cent soixante cadavres dans la mer
Selon un membre de Médecins sans frontières (MSF), chargé de la réponse humanitaire sur place et cité par le Guardian, ce bilan serait toutefois plus lourd : environ quarante morts retrouvés dans le bateau à demi coulé, qui a dérivé jusqu’au rivage, et plus de cent soixante cadavres repérés dans la mer aux alentours de l’embarcation, dont certains n’ont pas pu être repêchés par les sauveteurs du fait de la tombée de la nuit.
  les départs de clandestins n’ont cessé de s’intensifier depuis la chute de Kadhafi
Sur les 1 770 kilomètres de côtes libyennes, les départs de clandestins n’ont cessé de s’intensifier depuis la chute, en 2011, du régime de Mouammar Kadhafi, qui a entraîné le chaos dans le pays. Minée par les violences, la Libye compte deux gouvernements rivaux, une situation qui facilite le travail des passeurs.

La Libye n’est située qu’à un peu plus de 300 kilomètres de l’île italienne de Lampedusa, que des centaines de migrants venus d’Afrique, de Syrie ou d’autres zones de conflit tentent chaque semaine d’atteindre. La veille, une cinquantaine de personnes mortes avaient été découvertes dans la cale d’un bateau au large de la Libye dans le cadre d’un sauvetage massif d’une dizaine d’embarcations en route pour l’Europe.

Plus tôt, jeudi, entre vingt et cinquante cadavres ont été découverts dans un camion garé au bord d’une autoroute en Autriche, à quelques kilomètres de Vienne, où se tenait un sommet sur la crise des migrants avec les pays des Balkans.

Le seul événement compréhensible est l’allongement des files des patients qui vont consulter leurs psychiatres

« Tout le monde est angoissé ou dans l’incompréhension des choses et les événements eux-mêmes suivent leurs cours sans aucun frein, dan...