€CALYPSE NEWS

mardi 25 août 2015

Chine: crise boursière, après sa menace, Pékin rétablit la situation.

K250815

19:00 -
"L'indice CAC 40 a pris 181,40 points. Ce rebond a notamment été soutenu par les mesures prises par la banque centrale de Chine" rapporte l'AFP.

~~~~~~~~~~~~~~~~
Le CAC 40 termine en hausse de plus de 4%

Le Figaro avec AFP, le 25 Août 2015

Inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 25 Août 2015

________***________

La Bourse de Paris a repris ses esprits aujourd'hui (+4,14%) au lendemain d'un plongeon alimenté par les craintes d'une contagion du ralentissement chinois au reste du monde, temporairement apaisées par l'intervention de la banque centrale de Chine.
 L'indice CAC 40 a pris 181,40 points
L'indice CAC 40 a pris 181,40 points à 4.564,86 points, dans un volume d'échanges encore très élevé de 7,3 milliards d'euros. La veille, le marché avait plongé de 5,35% après avec perdu plus de 8% en séance.
  Ce rebond a été soutenu par les mesures prises par la banque centrale de Chine
Le marché parisien, comme les autres Bourses européennes, a rebondi à l'ouverture avant d'accélérer. La cote parisienne a procédé à une séance de "rattrapage avec un rebond technique", souligne Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque. Ce rebond a notamment été soutenu par les mesures prises par la banque centrale de Chine, poursuit-il.
 un apparent effort pour enrayer l'effondrement des Bourses locales
La PBOC a annoncé une nouvelle baisse de ses taux d'intérêt, pour la cinquième fois depuis novembre, tout en réduisant encore les ratios de réserves obligatoires des banques, dans un apparent effort pour enrayer l'effondrement des Bourses locales.
Inquiets d'une possible contagion d'un ralentissement de l'économie chinoise au reste du monde, les investisseurs ont cédé à la panique lundi. Le "décrochage" des marchés s'est fait "dans des proportions comparables à 2008", en pleine crise financière, analyse M. Tuéni.

En Asie, les places boursières ont toutefois continué à souffrir. La Bourse de Shanghai a clôturé mardi sur un plongeon de plus de 7%, après avoir déjà dégringolé de 8,5% la veille. "La séance d'hier laissera sûrement des traces avec un marché qui reste vulnérable", indique d'ailleurs l'analyste de Saxo Banque. Dans ce climat lourd, les indicateurs du jour sont passés au second plan, avec notamment la nouvelle hausse du baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands en août. Aux États-Unis, les prix des logements ont légèrement reculé en juin pour le deuxième mois consécutif.

Par ailleurs, les ventes de maisons neuves ont augmenté légèrement moins que prévu en juillet tandis que le moral des ménages a bondi de plus de dix points en août.
Les valeurs industrielles, qui ont été les plus chahutées la veille, se sont reprises à l'image de Renault (+6,52% à 73,53 euros), PSA Peugeot Citroën (+6,49% à 15,51 euros), ArcelorMittal (+3,63% à 6,91 euros) et Alcatel-Lucent (+7,05% à 2,96 euros).
Parmi les poids lourds de la cote, Total, qui a conclu la cession de ses dernières mines de charbon, a gagné 3,33% à 39,10 euros, Sanofi 3,60% à 86,65 euros, BNP Paribas 5,00% à 55,49 euros et Axa 4,77% à 22,10 euros.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Puigdemont a appelé le parlement catalan à débattre de la «tentative de supprimer l'autonomie de gestion et la démocratie»

«  S'exprimant ce samedi soir sur la décision du gouvernement espagnol de suspendre l'autonomie de la Catalogne qui souhaite fai...