€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

samedi 16 mai 2015

Piratage aérien: un passager détourne avec un Ipad son avion en vol.


 G160515
19:00 -  Une brève qui ne va pas plaire à la Lufthansa en particulier et au corporate power en général car si le premier passager venu peu détourner un avion en vol depuis son pc et qu'au même moment, un autre passager fait la même chose mais pour détourner l'avion vers une destination différente que celle du premier, cela va créer des disputes dans l'appareil et gâter le vol des autres passagers, entrainer du retard et réduire les bénéfices.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
FBI: un passager, chercheur en sécurité, s'introduit dans les systèmes de commande d'un avion pendant le vol.
Sputnik anglais, le 16 Mai 2015.
Version française E Gaillot pour €calypse, le 16 Mai 2015.
__________***___________
<< Un chercheur en sécurité a tweeté sur les failles de sécurité d'un avion et avoir réussi à pirater les systèmes de sécurité d'un avion et même obligé l'avion à voler latéralement.

Chris Roberts, de One World a dit au FBI qu'il avait piraté le système de gestion de l'ordinateur d'un avion pendant le vol et l'avait fait changer de cap.

"Il a déclaré avoir poussé de ce fait l'un des moteurs d'avion à grimper entraînant une dérive et un mouvement latéral de l'avion lors d'un de ces vols", a écrit l'agent spécial du FBI Mark Hurley dans sa demande de mandat (.pdf). "Il a également déclaré avoir utilisé les logiciels de Vortex pour exploitation ou« piratage »des réseaux de l'avion. Il a utilisé le logiciel pour surveiller le trafic du système d'habitacle ".

Roberts a été arrêté lors d'un vol de Chicago à Syracuse après avoir fait un Tweet où il indiquait qu'il pourrait pirater le réseau de l'avion. Après l'atterrissage, deux agents du FBI et des officiers de la sécurité ont escorté Roberts hors de l'avion et ont saisi deux ordinateurs portables avec de nombreux disques durs et des clés USB. Les agents ne disposaient pas d'un mandat quand ils ont saisi les appareils, mais on dit à Roberts qu'ils étaient en instance de l'avoir.

Roberts a dit qu'il a violé les réseaux en vol environ 15 fois au cours des vols, mais qu'il n'était pas allé au-delà de l'observation du trafic de données.

Il a également dit qu'il accédait aux réseaux par les boîtes électroniques sous les sièges, ou SEB, qui sont installés en couple dans les rangée de chaque côté de l'allée sous les sièges des passagers, sur certains vols.

Après avoir retiré le couvercle de la SEB en "tortillant et en serrant la boîte", a déclaré Roberts aux agents, il a connecté un câble Cat6 Ethernet modifié à la boite et à son ordinateur portable et, ensuite, il utilise des identifiants et des mots de passe par défaut pour accéder au système de divertissement en vol. Une fois sur ce réseau, il a été en mesure d'accéder à d'autres systèmes sur l'avion.

Roberts a commencé à étudier la sécurité de l'aviation il y a environ six ans après que lui et un collègue de recherche ont pu accéder à des manuels de vol et des schémas de câblage pour différents avions accessibles publiquement. Les documents ont montré comment les systèmes de divertissement en vol sur certains avions ont été connectés au réseau de téléphone par satellite des passagers qui comprennent des fonctions pour l'exploitation des systèmes de contrôle de la cabine.

"Nous étions dans le système d'équilibrage de carburant et le système de commande de poussée des moteurs», a déclaré Roberts. "Nous avons regardé les signaux et les données qui transitaient sur le réseau pour voir où ils allaient."

À bord d'un vol de Denver à Chicago le 15 Avril, Roberts a tweeté, "Je me trouve sur un 737/800, voyons Box-IFE-ICE-SATCOM, Allons-nous commencer à jouer avec des messages EICAS? 'PASS oxygène sur' Anyone? "


Un membre de l'United Airlines Cyber ​​Security Intelligence Department a pris connaissance du tweet et a contacté le FBI.

Un agent du FBI a examiné plus tard cet avion allant de Denver à Chicago après avoir atterri dans une autre ville et a découvert les SEB sous les sièges où Roberts avait été assis et qu'il avait éventuellement trafiqués.

"La couverture extérieure de la boîte était ouverte d'environ 1/2 pouce et l'une des vis de fixation n'a pas été revissée et était visible", écrit Hurley dans son rapport.

Après ce vol, Roberts a été trouvé en possession de clés USB contenant des logiciels malveillants ainsi que des schémas pour les systèmes de câblage d'un certain nombre de modèles d'avion.

Le FBI a conclu que Roberts "avait la capacité et la volonté d'utiliser l'équipement qu'il avait avec lui pour accéder ou tenter d'accéder à l'IFE et éventuellement aux systèmes de commande de vol sur un aéronef équipé d'un des systèmes de l'IFE, et que cela mettait en danger la sécurité publique pour l'empêcher de quitter l'aéroport de Syracuse ce soir avec cet équipement ".>>
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COVID-19 : LA LOI GUERRIERE DU PASS SANITAIRE APPLIQUEE APRES LA FIN DE LA QUATRIEME VAGUE ?

  Mardi 3 août 2021 à 10h00 par Eric Gaillot (477) - L’illustration n°477 ci-dessous montre que nous avons probablement passé le pic épi...