DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

lundi 17 septembre 2018

Syrie : il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib [pour l’instant]

« Il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib, a déclaré ce lundi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou […] Moscou et Ankara ont décidé de mettre en place vers le 15 octobre prochain, le long de la ligne de contact entre les forces gouvernementales et les groupes d'opposition armés, une zone démilitarisée large de 15 à 20 kilomètres […] il est prévu de réaliser, à l'initiative de Recep Tayyip Erdogan, le retrait de cette zone des armes lourdes, des chars, des lance-roquettes multiples et des mortiers de tous les groupes d'opposition» rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 17 septembre 2018 «Moscou: pas de nouvelle opération à Idlib, mais un mémorandum sur la désescalade ».

Des arsenaux nucléaires russes protégés par un puissant système ont été érigés sur la péninsule de Kola

« Tout un complexe d'hangars protégés par un puissant système a été érigé en trois ans sur la péninsule de Kola, relate le média norvégien The Barents Observer en publiant une photo, prise par satellite durant l'été 2018. Sur la photo, l'on découvre de nouveaux stocks de missiles de croisière, se trouvant dans la ville russe de Gadjievo, qui abrite une base navale de la Flotte du Nord. » rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 17 septembre 2018 «Une photo des arsenaux nucléaires de la Flotte du Nord publiée ».

BM-27 Ouragan, le lance-roquettes multiple russe à « glacer le sang »

« Le tabloïd britannique The Sun a commenté la vidéo du lance-roquettes multiple BM-27 Ouragan en action sur le polygone de Tsygol lors des exercices Vostok 2018. Le média a qualifié le tir de cette machine militaire d'impressionnant et son action en général de «à glacer le sang» rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 17 septembre 2018 «À glacer le sang»: le lance-roquettes multiple russe Ouragan met en émoi les médias ».

Les manœuvres militaires d'envergure Vostok 2018 «refroidissent dans une certaine mesure les ardeurs de nos partenaires»

« La Russie ne compte faire la guerre à personne, a indiqué le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. […] Les manœuvres militaires d'envergure Vostok 2018 ont débuté le 11 septembre pour durer sept jours. Organisées en Extrême-Orient et dans les eaux de l'océan Pacifique, elles engagent près de 300.000 militaires russes, plus d'un millier d'avions, d'hélicoptères et de drones, jusqu'à 36.000 chars, blindés et autres véhicules ainsi que jusqu'à 80 navires et bateaux de maintenance […] Ces manœuvres, montrant les capacités au combat de l'armée russe, «refroidissent dans une certaine mesure les ardeurs de nos partenaires», a déclaré M.Choïgou, soulignant que la doctrine militaire russe revêtait un caractère défensif » rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 16 septembre 2018 «La Russie, se préparerait-elle à une guerre? Le ministre russe de la Défense répond ».

dimanche 16 septembre 2018

La seule force capable d’empêcher les USA de se suicider tout en entraînant tous les autres avec eux, c’est la menace russe d’une défaite militaire massive

« Aujourd’hui, les actions de l’Amérique représentent les symptômes de plus en plus prononcés d’une puissance en déclin, qui ne peut faire face à la réalité sans devenir folle. Et elle devient folle, tant intérieurement qu’à l’étranger, la seule force capable d’empêcher ce pouvoir de plus en plus irrationnel et dangereux de se suicider tout en entraînant tous les autres avec elle, c’est la menace d’une défaite militaire massive. La Russie a cette force pour le faire, et jusqu’à présent cela fonctionne. » écrit Andrei Martyanov dans un billet du 4 septembre 2018 «La Russie comme un chat ».

jeudi 13 septembre 2018

Syrie : démasqués sur les armes chimiques, les Etats-Unis n’ont plus le choix, les Russes non plus

« Alors qu'elle menaçait l'armée syrienne d'une intervention en cas d'utilisation d'armes chimiques à Idleb, la diplomatie américaine envisage désormais de réagir aux assauts «contre les civils». Un revirement en l'espace d'une semaine ? […] «Nous considérons toute attaque contre Idleb comme une escalade imprudente du conflit. Si Assad, la Russie et l’Iran continuent sur ce chemin, les conséquences seront désastreuses. Le monde les tiendra responsables», avait-elle affirmé, sans faire référence à une quelconque utilisation d'armes chimiques » rapporte RT dans une brève du 13 septembre 2018 «Les Etats-Unis ne menacent plus seulement d'intervenir en cas d'usage d'armes chimiques en Syrie ».

La perspective d’hostilités directes entre la Russie et les États-Unis en Syrie n’a jamais été aussi forte

« Des unités navales et aériennes russes équipées de missiles sont maintenant déployées en quantité sans précédent pour combattre ceux qui seront tentés d’interférer avec les forces syriennes et russes qui visent à éliminer les terroristes d’Idlib. Nous supposons que vous en avez été informé, du moins dans une certaine mesure. Plus important encore, nous savons que vos conseillers ont tendance à dangereusement sous-estimer les capacités et les intentions russes. Nous ne voulons pas que vous soyez surpris lorsque les Russes commenceront à utiliser leurs missiles. La perspective d’hostilités directes entre la Russie et les États-Unis en Syrie n’a jamais été aussi forte. Nous ne sommes pas sûrs que vous le réalisiez » écrivent d’anciens Professionnels du renseignement pour la santé mentale (VIPS) dans un mémorandum adressé à D Trump le 9 septembre 2018 «Moscou a placé la barre plus haut en Syrie ».

Syrie : La « toile » russe contre les Tomahawk US

« Du point de vue de la couverture aérienne, la situation des militaires russes en Syrie est plutôt bonne. Un réseau complexe de défense antiaérienne a été déployé à la base aérienne de Hmeimim à Lattaquié. La périphérie lointaine est protégée par les S-400. Le deuxième échelon est constitué par les systèmes navals S-300 Fort installés sur les croiseurs lance-missiles Maréchal Oustinov et Variag, qui se remplacent par rotation pour patrouiller dans l'est de la Méditerranée, ainsi que par les missiles sol-air Bouk-M2E. En troisième ligne sont placés des systèmes antiaériens syriens S-125 Petchora-2M, et enfin, en quatrième ligne, des canons antiaériens russes Pantsir-S1 protégeant l'aérodrome et les positions des S-400. De plus, à tout moment, les équipages en état d'alerte des chasseurs Su-30SM et Su-35 sont prêts à se joindre à la défense contre une attaque aérienne. Tout cet armement tisse une «toile» et fonctionne en coordination. En cas de menace, toute la défense aérienne serait au branle-bas de combat — des S-400 aux unités dotées de lance-roquettes sol-air portatifs » rapporte Sputnik dans une brève du 12 septembre 2018 «La Russie pourra-t-elle faire face aux Tomahawk américains en Méditerranée? ».

lundi 10 septembre 2018

Les Américains parviendront-ils à trouver une protection contre le Kinjal?

« Les Américains parviendront-ils à trouver une protection contre le Kinjal? […] L'expert militaire Igor Korottchenko, rédacteur en chef du magazine Natsionalnaïa oborona (Défense nationale), fait remarquer que le Kinjal est déjà en service, alors que les USA songent seulement à un moyen pour y faire face […] Les Américains ont un retard colossal sur nous. Ils sont dans le rôle de rattrapant. La construction de l'intercepteur en soi et sa mise en service demandera entre 10 et 12 ans. Dans le meilleur des cas», déclare Igor Korottchenko cité par l’agence russe Sptunik dans une brève du 10 septembre 2018 «Les États-Unis parviendront-ils à se protéger du Kinjal russe? ».

dimanche 9 septembre 2018

A l'heure actuelle, Washington ne dispose pas d'une réponse adéquate aux armes hypersoniques russes et chinoises

« Préoccupé par le développement actif d’armes hypersoniques en Russie et en Chine, Washington cherche des moyens pour répondre à ce défi […], à l'heure actuelle, Washington ne dispose pas d'une réponse adéquate à cette menace, constate The Drive » rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 8 septembre 2018 «Abattre une balle avec une balle»: Washington cherche à intercepter le Kinjal russe ».

La nouvelle torpille russe électrique universelle UET-1 est capable de découvrir des cibles à 3,5 kilomètres et les frapper à près de 90 km/h

« La nouvelle torpille électrique universelle UET-1 est presque prête à être mise en service et sera livrée à la Marine russe l’année prochaine, a indiqué à Sputnik un représentant du fabricant de l’arme, qui pourrait frapper des cibles à 25 kilomètres en quelques minutes […] la portée de l'UET-1 est de 25 kilomètres. Elle est capable de découvrir des cibles à 3,5 kilomètres et les frapper à près de 90 km/h. » rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 8 septembre 2018 «La Marine russe recevra une nouvelle torpille universelle ».

vendredi 7 septembre 2018

Les Bouk-M3 sont capables d'intercepter pratiquement toutes les cibles aérodynamiques connues aujourd'hui


« Nouveau missile intelligent, système de contrôle entièrement numérisé et efficacité opérationnelle décuplée: telles sont les caractéristiques des nouveaux missiles antiaériens de moyenne portée Bouk-M3 livrés actuellement aux unités de défense antiaérienne russes […] Ils sont capables d'intercepter pratiquement toutes les cibles aérodynamiques connues aujourd'hui dans un rayon compris entre 2,5 et 70 km à une altitude allant jusqu'à 40 km. La vitesse des cibles éliminées peut aller jusqu'à 3 km/s. Aucun avion stratégique ni tactique (même furtif), aucun missile balistique ou de croisière ne pourrait échapper à la troisième version du Bouk. Ce dernier est également capable de détruire les cibles terrestres et navales de l'ennemi » rapporte l’agence russe Sputnik dans une brève du 6 septembre 2018 «Les capacités du nouveau système antimissile russe Bouk-M3, «chasseur de Tomahawk».

dimanche 2 septembre 2018

A peu près un tiers de toutes les forces armées russes participeront à Vostok-18...


« [Vostok-18] verra la participation d’à peu près 300 000 hommes, 36 000 pièces d’équipements militaires d’artillerie, blindés et motorisés, plus de 1 000 avions de combat, l’implication de deux Flottes [celles du Pacifique et de la Mer du Nord] et toutes les unités aéroportées. A peu près un tiers de toutes les forces armées russes participeront à Vostok-18... [...] La contribution chinoise [à cet exercice russe] est très significative, avec 3 200 hommes, 900 pièces d’équipements d’artillerie, blindés et motorisés, et une trentaine d’avions de combat et d’hélicoptères. » écrit Philippe Grasset citant Andrei Akoulov dans un billet du 31 août 2018 «Vostok-18 : à bon entendeur, salut ».

jeudi 30 août 2018

La « civilisation » doit mourir de la prochaine guerre civile US

« … le déchaînement des passions en cours aux USA […] met en avant, comme seul moteur de la vie politique, tout ce qu’il y a de mauvais dans cet artefact antihistorique que sont les USA. Nés de ce Moment métahistorique de la fin du XVIIIème siècle que nous nommons “déchaînement de la Matière”, les USA doivent selon une logique supérieure en mourir en imitant ce processus par inversion, – aussi bien selon l’équation surpuissance-autodestruction que selon le mot de Lincoln devenant une sorte de devise faisant fonction d'oraison funèbre (« ... En tant que nation d’hommes libres, nous devons éternellement survivre, ou mourir en nous suicidant » ? Faites donc...) » écrit Philippe Grasset en conclusion d’un billet du 30 août 2018 «Trump annonce la guerre civile ».

La nouvelle DCA spatiale russe (Vidéo)

« Selon les médias russes, ce nouveau missile est capable de se déplacer à une vitesse de quatre kilomètres par seconde (soit 14.400 km/h), et peut détruire un missile ennemi à une distance très éloignée du site protégé […] Ce missile sera destiné aux Forces aérospatiales russes et aura pour mission de protéger Moscou contre des frappes aériennes et spatiales, mais également d'effectuer des tâches liées aux systèmes d'alerte d'attaque de missiles et de contrôle de l'espace » rapporte Sputnik dans une brève du 30 août 2018 «L'armée russe teste avec succès son nouveau missile sol-air (vidéo) ».

mercredi 29 août 2018

Par qui les Etats-Unis sont-ils gouvernés et pourquoi ?

« Au début de la Guerre froide, les États-Unis ont imaginé comment survivre à une attaque atomique soviétique qui aurait tué d’un coup leur président et leurs parlementaires. Le président Eisenhower nomma donc un gouvernement fantôme chargé d’assurer la continuité si une telle catastrophe survenait. Cette entité secrète fut périodiquement renouvelée par ses successeurs et existe encore aujourd’hui. Depuis dix-huit ans, je défends la thèse selon laquelle les États-Unis ne sont plus gouvernés par leur président et leur Congrès, mais par cette entité de remplacement. » écrit Thierry Meyssan dans un billet du 28 août 2018 «La Russie dénonce la dyarchie à l’Onu et aux États-Unis »

jeudi 23 août 2018

Quand un allié de l'Otan comme la Turquie utilise des S-400 russes

«Quand un allié de l'Otan comme la Turquie utilise des S-400, c'est contraire à notre politique», a ajouté Mme Nauert. Rosoboronexport, agence d'État russe chargée de la vente des armements russes à l'exportation, procèdera à la réalisation du contrat sur la livraison des S-400 à la Turquie en 2019, d'après le directeur de l'agence, Alexandre Mikheïev. En raison de l'intention d'Ankara d'acheter des systèmes S-400, le Congrès américain a adopté le 25 juillet un amendement à la dernière version du budget de la défense pour 2019, qui gèle les livraisons de chasseurs F-35 à la Turquie. » rapporte Sputnik dans une brève du 23 août 2018 «S-400 pour la Turquie: le département d'État évoque des sanctions contre de nombreux pays ».

mercredi 22 août 2018

La vulnérabilité a changé de côté

« En plusieurs siècles, le vaste mouvement des Lumières avait brisé le bref retour du monde antique en Europe, connu sous le nom de Renaissance. Désormais, la vulnérabilité a changé de côté et c’est le monde des élites d’aujourd'hui qui implose […] Ce “retour” rend littéralement fous les hommes et les femmes, – jusqu’à risquer une guerre catastrophique plutôt que de renoncer au mythe de la Destinée Manifeste de l’Amérique, ou même de reconnaître les failles de leur façon radicalement disjonctive de concevoir un monde qui doit être forcé à se couler dans l’une ou l’autre forme d’une mythique convergence globale » écrit Alastair Crooke dans un billet traduit par Ph Grasset le 21 août 2018 «Postmodernité et “éternel retour” »

mardi 21 août 2018

J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes…

« J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d’un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d’environ la grosseur de votre doigt, s’étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper [dans l’air] la charge d’électricité statique qui s’accumule sur l’avion en vol. J’ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures » rapporte Rorschach citant un mécanicien anonyme dans un billet publié par Meta TV le 21 octobre 2012 «Chemtrails : le témoignage d’un mécanicien d’avion ».

lundi 20 août 2018

Et la meilleure armée au monde est…

« Nous sommes en train d'assister à la chute de la Maison USA et celle qui va la remplacer c'est la Maison Chine certainement pas un gouvernement de financiers mondiaux […] Et sur ce plan, le fait que la Russie ait la meilleure armée au monde est un point positif » écrit Anonyme pour conclure un commentaire au billet de Karine Bechet-Golovko du 16 août 2018 «La Russie doit choisir entre 1941 et 1991 ».

Syrie : il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib [pour l’instant]

« Il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib, a déclaré ce lundi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou […] Mosc...