€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 14 octobre 2018

Si 11 missiles russes hypersoniques sont lancés contre les 11 porte-avions US existants…

« La probabilité de détruire un porte-avions avec les deux types de missiles hypersoniques, en perçant la défense AA est de 88 %. Ce qui signifie que, sur 100 missiles hypersoniques lancés, 88 perceront les défenses AA et détruiront leurs cibles. Dans le cas des États-Unis, si 11 missiles russes hypersoniques sont lancés contre les 11 porte-avions US existants, seuls 1,3 missiles ne toucheraient pas les cibles. Cela signifie qu’il ne resterait au Pentagone que deux porte-avions non coulés, dont un endommagé, après la première salve de missiles hypersoniques russes. Pour la flotte états-unienne, cela signifie une catastrophe incommensurable » écrit Valentin Vasilescu en conclusion d’un billet du 13 octobre 2018 «La Russie peut couler tous les porte-avions US navigant à l’est du Groenland ».

Note – En clair, c’est la fin de la suprématie stratégique du porte-avions qui a permis aux Etats-Unis de dominer le monde depuis la seconde guerre mondiale. Le missile hypersonique russe est la nouvelle force stratégique d’un monde multipolaire où les Etats-Unis ne sont plus qu’un pays parmi d’autres… EG

>> Lire aussi :

Kalibr peut atteindre n’importe quelle capitale européenne (06/10/2018)
Pourquoi des Burevestnik montés sur des MiG-31 BM font péter les plombs aux « têtes brûlées » US ? (05/10/2018)
Nerekhta, Uran-9, Ouragan, Iskander et Terminator en vidéo (02/10/2018)

BM-27 Ouragan, le lance-roquettes multiple russe à « glacer le sang » (17/09/2018)
(1) Les manœuvres militaires d'envergure Vostok 2018 «refroidissent dans une certaine mesure les ardeurs de nos partenaires» (17/09/2018)
(1) La seule force capable d’empêcher les USA de se suicider tout en entraînant tous les autres avec eux, c’est la menace russe d’une défaite militaire massive (16/09/2018)
Syrie : démasqués sur les armes chimiques, les Etats-Unis n’ont plus le choix, les Russes non plus (13/09/2018)
La perspective d’hostilités directes entre la Russie et les États-Unis en Syrie n’a jamais été aussi forte (13/09/2018)
Syrie : La « toile » russe contre les Tomahawk US (13/09/2018)
Les Américains parviendront-ils à trouver une protection contre le Kinjal? (10/09/2018)
A l'heure actuelle, Washington ne dispose pas d'une réponse adéquate aux armes hypersoniques russes et chinoises (09/09/2018)
La nouvelle torpille russe électrique universelle UET-1 est capable de découvrir des cibles à 3,5 kilomètres et les frapper à près de 90 km/h (08/09/2018)
La Marine russe recevra une nouvelle torpille universelle (07/08/2018)
A peu près un tiers de toutes les forces armées russes participeront à Vostok-18... (02/09/2018)
La nouvelle DCA spatiale russe (Vidéo) (30/08/2018)
Quand un allié de l'Otan comme la Turquie utilise des S-400 russes (23/08/2018)
La vulnérabilité a changé de côté (22/08/2018)
Et la meilleure armée au monde est… (20/08/2018)
L’hélicoptère russe Mi-26T2V peut transporter jusqu’à 20 tonnes de charge utile (19/08/2018)
Comment ne plus exister ? (19/08/2018)
L’avion russe de 5e génération MiG-41 (PAK DP) devrait être capable d’accomplir des missions même dans l’espace (18/08/2018)
Des NASAMS-II US pour protéger New Delhi d’Islamabad ou de Pékin (17/08/2018)
Le Pentagone commande des « Kinjal » à Lockheed Martin (17/08/2018)
Le Tu-160 russe est le plus gros et le plus puissant avion militaire supersonique à géométrie variable au monde (16/08/2018)
La principale tâche du nouveau bombardier russe à long rayon d’action Tu-22M3M est la lutte contre des groupes aéronavals (16/08/2018)
L’autodestruction du Corps des Marines US par le « sociétalement correct » (14/06/2018)
Les Russes ont détruit la force de dissuasion nucléaire US (13/08/2018)
Préparez-vous à la bataille de l’Atlantique Nord (12/08/2018)
Quand Staline ordonnait de bombarder Berlin (12/08/2018)
Défense : après tout ce que l'Allemagne a fait à la Russie, il vaut mieux que les Allemands se taisent pendant encore 200 ans (12/08/2018)
Le chasseur-intercepteur russe MiG-31 possède des qualités inégalées et offre aux pilotes de véritables capacités «spatiales» (12/08/2018)
«Nous ne voulons pas que la Chine, la Russie et d'autres pays nous dominent, nous avons toujours dominé.» (09/08/2018)
La Russie a su développer une armée bien plus capable que celle des Etats-Unis (09/08/2018)
L’Iliouchine Il-22M11 modernisé, «l’avion de la guerre des étoiles» (08/08/2018)
Les systèmes du missile russe R-77-1 assurent la précision de tir de jour comme de nuit et le rendent très résistant au brouillage (07/0/2018)
Syrie : en cas d’intervention militaire US, les forces russes cibleraient les 53 navires US de la Méditerranée et du Golfe, y compris leurs 3 porte-avions à propulsion nucléaire (07/08/2018)
Su-35/F-35, seuls des essais militaires permettraient de déterminer quel avion est le meilleur (07/08/2018)
Afghanit, l'arme secrète du char russe T-14 Armata (06/08/2018)
Les tout nouveaux systèmes russes de guerre électronique Leer-3, Krassoukha et Moskva (04/06/2018)
La frégate russe Amiral Kasatonov surpasse les navires de combats littoraux de l’US Navy (31/07/2018)
Le destroyer russe Lider sera le navire de guerre le mieux armé du monde (25/07/2018)
L'augmentation des dépenses militaires jusqu'à 2% du PIB dans les pays de l'Otan ne servira à rien (24/07/2018)
Les récentes avancées russes dans la technologie des missiles ont rendu toute la stratégie militaire américaine obsolète (24/07/2018)
Le système lourd lance-flammes à roquettes TOS-1A Solntsepek presqu’aussi puissant qu’une arme nucléaire (22/07/2018)
Le PRS-1M à Mach 11,85, une nouvelle DCA pour protéger Moscou et le centre industriel russe (22/07/2018)
Kinjal, comment les Russes interpréteraient une liquidation brutale de Trump ? (20/07/2018)
Kinjal… et le monde est à vous. (19/07/2018)
Magnétohydrodynamique (MHD), Poutine a donné le coup d’envoi d’une nouvelle révolution industrielle (02/06/2018)
Russie, le jeu de « la ligne rouge » hypersonique (26/05/2018)
L’hypersonique, la peur et le moment expiatoire (26/05/2018) 

Bonne lecture

__________ooo___________



par Valentin Vasilescu,
Via Réseau Voltaire, le 13 octobre 2018
http://www.voltairenet.org/article203445.html

Dans un article précédent, Valentin Vasilescu avait montré l’impossibilité pour le Pentagone d’établir un blocus anti-Russe en Méditerranée et, d’une manière plus générale, de procéder à quelque blocus naval que ce soit contre la Russie.

Poursuivant son raisonnement, il montre aujourd’hui que les États-Unis n’ont plus la capacité de conduire une guerre navale contre la Russie à l’est du Groeland. Moscou a déjà démontré la supériorité de ses armes au sol, en Syrie. Même si l’affrontement entre les deux Grands a été évité avec précaution, il est clair aujourd’hui que la Russie ne craint plus une éventuelle attaque conventionnelle US.

Les États-Unis ont une position géographique isolée et possèdent la force navale la plus puissante. Ils sont capables d’intervenir n’importe où dans le monde. Un blocus imposé à la Russie en mer Noire et en Méditerranée par les États-Unis, comme l’a déclaré le secrétaire à l’Intérieur, Ryan Zinke à Pittsburgh, lors de l’événement Consumer Energy Alliance, est presque impossible, étant donné que les nouveaux missiles hypersoniques Kh-47M2 Kinzhal et 3M22 Zircon peuvent neutraliser le groupe naval des États-Unis dès le détroit de Gibraltar.

Le Royaume-Uni a annoncé qu’elle allait envoyer au Nord de la Norvège 800 commandos pour faire face à une possible « agression » russe.

Au milieu du déploiement d’autres troupes supplémentaires de l’Otan dans les pays baltes et en Pologne, la marine états-unienne a annoncé la réactivation de la deuxième flotte, sept ans après sa désactivation, avec une zone de responsabilité dans le Nord, la Baltique et l’océan Arctique.

L’avant-poste de Kaliningrad dans la Baltique et le gazoduc Nord Stream sont les principales vulnérabilités de la Russie sur le flanc est de l’Otan. Les États-Unis, soutenus par l’Otan, pourraient-ils imposer un blocus naval contre la Russie avec la deuxième flotte dans l’Atlantique, la mer Baltique et l’Arctique ? Les porte-avions ne se hasardent pas dans l’Arctique, car ils peuvent rester bloqués dans la glace. Pour les deux autres zones, cela est possible, mais sans aucune chance de succès.

JPEG - 68.5 ko

La Russie peut attaquer le groupe naval qui organiserait le blocus avec des missiles hypersoniques contre les navires de surface, dès que ceux-ci entreront dans le détroit de Skagerrak (reliant la mer du Nord à la Baltique). En outre, les sous-marins russes à propulsion nucléaire, armés de missiles hypersoniques peuvent frapper un groupe naval US quand il sera à 1 000 kilomètres de la côte est de l’océan Atlantique, au sud de l’Islande. Les Russes peuvent également lancer des missiles hypersoniques KH-47M2 portés par des bombardiers à longue portée Tu-160 et Tu-23M3, si le groupe naval US parvient au sud du Groenland. Afin d’éviter d’être interceptés la trajectoire des avions passera au-dessus du pôle Nord.

JPEG - 63.4 ko

Quelles sont les chances de survie du groupe naval des États-Unis ? Le temps de réaction du Pentagone en cas d’attaque avec des missiles hypersoniques est très faible, en raison de la vitesse de déplacement élevée et du laps de temps minime nécessaire aux missiles hypersoniques pour entrer dans la zone de réaction des systèmes antiaériens. Le missile Kinzhal a une portée de 2 000 kilomètres, une vitesse de 12 250 km/h et un plafond de croisière 40 000 à 50 000 m au maximum. Le missile Zirkon a une portée de 1 000 km, une vitesse de 9 800 km/h et un plafond de croisière 40 000 m.

La probabilité de détruire un porte-avions avec les deux types de missiles hypersoniques, en perçant la défense AA est de 88 %. Ce qui signifie que, sur 100 missiles hypersoniques lancés, 88 perceront les défenses AA et détruiront leurs cibles. Dans le cas des États-Unis, si 11 missiles russes hypersoniques sont lancés contre les 11 porte-avions US existants, seuls 1,3 missiles ne toucheraient pas les cibles. Cela signifie qu’il ne resterait au Pentagone que deux porte-avions non coulés, dont un endommagé, après la première salve de missiles hypersoniques russes. Pour la flotte états-unienne, cela signifie une catastrophe incommensurable.

1 commentaire:

DEEP-STATE : DUPEE, L’ARMEE ARRÊTE UNE COPIE CARBONE DE NANCY PELOSI

    Dimanche 9 mai 2021 à 04h20 (350) par Eric Gaillot – Dans une note (1) du 7 mai 2021 via RRN, Michael Baster nous rapporte que, dans le...