DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

lundi 14 mai 2018

Washington cherche en vain une solution pour évacuer d’urgence ses troupes de la Syrie

« La diplomatie égyptienne a commenté lundi les informations diffusées par certains médias occidentaux selon lesquelles des pays arabes, dont l’Égypte, pourraient envoyer leurs troupes en Syrie […] Ces médias occidentaux avaient précédemment annoncé que des pays arabes, dont l’Égypte, pourraient dépêcher des troupes dans les régions syriennes contrôlées par les États-Unis pour remplacer le contingent militaire déployés sur place » rapporte Sputnik dans une brève du 14 mai 2018 «L’Égypte précise sa position concernant l’envoi de troupes en Syrie »

€CALYPSE NEWS
Note – C’est la débâcle totale pour les forces US en Syrie qui tentent, en vain, de quitter le pays tout en essayant de se faire remplacer par des supplétifs… qui rechignent à la tâche. EG

>> Lire aussi :

A partir d’aujourd’hui 14 mai 2018, il n’y aura plus d’ambassade US en Israël (14/05/2018)

Les troupes US en Syrie sont-elles (de nouveau) prises en otage par l’Iran ? (13/05/2018)

Avec un tel président, le destin de l’Amérique et du Système auquel elle s’est soumise est désormais scellé (08/05/2018)

>> Mon fil info « TRUMP » sur twitter

Bonnes lectures
______________ooo________________

L’Égypte précise sa position concernant l’envoi de troupes en Syrie

Sputnik, le 14 mai 2018


La diplomatie égyptienne a commenté lundi les informations diffusées par certains médias occidentaux selon lesquelles des pays arabes, dont l’Égypte, pourraient envoyer leurs troupes en Syrie. Selon le ministre Sameh Shoukry, les forces armées de son pays ne sont destinées qu’à défendre ses frontières.

Le Caire n’enverra pas de militaires en Syrie, a déclaré lundi le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry à l’issue des entretiens selon la formule 2+2 entre les ministres russes et égyptiens de la Défense et des Affaires étrangères qui ont eu lieu à Moscou.

«L’Égypte a souligné à maintes reprises qu’elle n’envoyait pas ses troupes hors de son territoire. En application de la doctrine militaire égyptienne, les forces armées de l’Égypte protègent seulement les frontières égyptiennes», a indiqué M.Shoukry devant les journalistes.
Des médias occidentaux avaient précédemment annoncé que des pays arabes, dont l’Égypte, pourraient dépêcher des troupes dans les régions syriennes contrôlées par les États-Unis pour remplacer le contingent militaire déployés sur place. Selon ces médias, cette mesure serait destinée à «stabiliser la situation dans le nord du pays après la défaite» de Daech*.

La Russie a salué la décision égyptienne de ne pas répondre à l’appel des États-Unis à rejoindre l’opération militaire au sol en Syrie.

«A mon avis, cette idée américaine a deux objectifs: d’une part, partager la responsabilité pour la violation directe et flagrante de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie qui n’a pas invité les États-Unis ni d’autres membres de la coalition qu’ils dirigent, d’autre part, partager le fardeau financier. Washington en parle ouvertement», a noté le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

GILETS JAUNES >> ET MAINTENANT ?

Le succès du 17 novembre montre que les Français ne font aucune confiance en aucun parti politique existant puisque c'est grâce à l'...