DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

samedi 12 mai 2018

Sanctions US anti-iraniennes : la Chine avance ses pions

« Alors que le Président Trump durcit sa position vis-à-vis de Téhéran, sortant de l'accord nucléaire de 2015 et appelant à un nouveau régime de sanctions, la Chine est prête à saisir cette opportunité commerciale en ouvrant un nouveau chemin de fer international reliant Téhéran et Bayannur, dans la région autonome chinoise de Mongolie-Intérieure, annonce l'agence Chine nouvelle » rapporte Sputnik dans une brève du 12 mai 2018 «Sur fond de sanctions US, la Chine lance une nouvelle ligne ferroviaire avec l'Iran »



€CALYPSE NEWS
Note – Avant même que les sanctions US ne s’appliquent, « La Chine a envoyé jeudi le premier train de Bayannur transportant 1.150 tonnes de graines de tournesol » qui arriveront à Téhéran d’ici vingt jours.
Ces graines de tournesol ne seront pas payées en dollar puisque l’Iran s’est engagée dans une politique de dédollarisation et que la Chine est monétairement souveraine depuis le 26 mars 2018 grâce à son petroyuan convertible en or (en attendant de l’être en crypto puisque l'Iran se dote d'une crypto nationale pour très judicieusement contourner les sanctions occidentales). EG

>> Lire aussi :

La transition historique de la mondialisation 2.0 est emmenée par l’empereur Xi, le reste n’est que sinophobie (05/03/2018)

Le dollar est devenu une projection d’hégémonie par le système légal des sanctions qui lui est attaché (10/05/2018)

Avec un tel président, le destin de l’Amérique et du Système auquel elle s’est soumise est désormais scellé (10/05/2018)

>> Mon fil info « XI Jinping » sur Twitter

Bonnes lectures
_____________ooo___________

Sur fond de sanctions US, la Chine lance une nouvelle ligne ferroviaire avec l'Iran

Sputnik, le 12 mai 2018


Pékin a officiellement ouvert une nouvelle voie ferrée vers l'Iran, alors que les États-Unis exhortent ses entreprises à mettre un terme à leurs opérations avec la République islamique.

Alors que le Président Trump durcit sa position vis-à-vis de Téhéran, sortant de l'accord nucléaire de 2015 et appelant à un nouveau régime de sanctions, la Chine est prête à saisir cette opportunité commerciale en ouvrant un nouveau chemin de fer international reliant Téhéran et Bayannur, dans la région autonome chinoise de Mongolie-Intérieure, annonce l'agence Chine nouvelle.

La Chine a envoyé jeudi le premier train de Bayannur transportant 1.150 tonnes de graines de tournesol, car cette ville est située dans la plus grande zone de production de ces graines en Chine. Le pays exporte chaque année quelque 180.000 tonnes de graines de tournesol, approvisionnant les marchés du Moyen-Orient, d'Europe et des États-Unis.

Comparé au transport maritime, le ferroviaire raccourcit le délai de livraison d'environ 20 jours: les graines de tournesol chinoises arriveront à Téhéran, en passant par le Kazakhstan et le Turkménistan, dans deux semaines, soit moins de la moitié du temps nécessaire auparavant.
Début mai, la tension est montée d'un cran autour du programme nucléaire iranien après la décision des États-Unis de se retirer de l'accord de juillet 2015, annoncée par le Président Trump le 8 mai dernier. Aux termes de l'accord, l'Iran doit brider son programme nucléaire et ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales visant la République islamique. Donald Trump a également déclaré que Washington rétablirait les sanctions imposées à Téhéran et suspendues suite la signature de l'accord de 2015.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...