DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mercredi 9 mai 2018

Nétanyahou et Vucic invités d’honneur de Poutine pour le défilé post-occidental du 9 mai

« Le défilé militaire du 9 mai sur la place Rouge se déroule traditionnellement en présence du Président du pays, des vétérans et des invités d'honneur. Cette année, le cérémonial a été marqué par la présence de deux hôtes de marque: le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président serbe Aleksandar Vucic » rapporte Sputnik dans une brève du 9 mai 2018 «Qui était à côté de Poutine lors du défilé sur la place Rouge? »

ECALYPSE NEWS
Note – Alors que la Russie s’oppose à la guerre d’Israël contre l’Iran et que la Serbie prépare un Nuremberg 2.0 pour juger les crimes occidentaux contre l’ex-Yougoslavie, Nétanyahou et Vucic étaient les invités d’honneur de Poutine pour le défilé du 9 mai.

Le cas Vucic n’amène pas de commentaires mais le cas Nétanyhaou, dans le contexte actuel, est beaucoup plus étonnant dans la mesure où Poutine s’oppose concrètement à la guerre que prétend mener Nétanyahou contre Téhéran tout comme il s’oppose à la guerre que mène son allié iranien contre Israël.

Nétanyanou a applaudi la décision de Trump de se retirer des accords de Vienne ce qui pourrait ouvrir la voie à la nucléarisation de l’Iran, avec l’aide de Poutine, ce que Jérusalem ne peut pas tolérer. Il y a un loup quelque part.

Le loup, c’est qu’il y a le bla-bla médiatique d’un côté, et la réalité de situation de l’autre. Ni Téhéran, ni Jérusalem n’ont les moyens militaires de se faire une vraie guerre si Poutine s’y oppose comme il vient de le montrer en contrant les frappes israéliennes contre des forces iraniennes en Syrie le 8 mai 2018.

La guerre irano-israélienne n’aura pas lieu et l’Iran ne sera pas transformé en pays « pastoral », contrairement à l’analyse du colonel Patrick Lang qui, pour une fois, remarque Philippe Grasset dans une note du 9 mai 2018, est d’accord avec l’ex président Obama, signataire pour son pays de l’accord de Vienne et fantasme toujours et encore d’un monde dominé par les Etats-Unis qui n’existe plus.

Mais dans le cas de Nétanyahou, comme dans celui de Trump, il y a les nécessités de la politique intérieure car en démocratie, pour conserver le pouvoir, il faut que le peuple soit apeuré par des menaces extérieures afin qu’il vote correctement. Et si nécessaire, il faut fomenter quelques false flag ici ou là, comme le 11/9 par exemple, bien mis en scène, pour convaincre les plus incrédules.

Nétanyahou peut donc logiquement et sereinement assister comme invité d’honneur au défilé du 9 mai à Moscou aux côtés de Poutine et les gazettes s’en étonner car cela est en contradiction avec la narrative qui fait tourner leurs rotatives. Pourtant, c’est simplement que Nétanyahou est à la tête d’une démocratie et que pour y rester, il a besoin d’un Iran potentiellement « pastoral » pour renforcer sa légitimité de Premier ministre dans l'imaginaire du peuple.

Notons, pour finir ce billet, que depuis 2018, le 9 mai est devenue une fête nationale en Israël ce qui indique bien, du point de vue des Israéliens à l'imaginaire débordant mais les pieds toujours sur terre - Histoire oblige -, où se loge désormais le centre de gravité géopolitique du monde post-occidental. EG

>> Lire aussi :

Frappes israéliennes anti-iraniennes en Syrie, la réaction de Moscou (08/05/2018)

Sortie US des accords de Vienne : le deal entre Trump et Nétanyahou (08/05/2018)

La Serbie se prépare pour le Nuremberg 2.0 (07/05/2018)

>> Mon fil info « POUTINE » sur Twitter

Bonnes lectures
___________ooo__________

Qui était à côté de Poutine lors du défilé sur la place Rouge?

Sputnik, le 9 mai 2018


Le défilé militaire du 9 mai sur la place Rouge se déroule traditionnellement en présence du Président du pays, des vétérans et des invités d'honneur. Cette année, le cérémonial a été marqué par la présence de deux hôtes de marque: le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président serbe Aleksandar Vucic.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le chef d'État serbe Aleksandar Vucic ont assisté ce mardi au défilé miliaire sur la place Rouge de Moscou à l'occasion du 73e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

Portant le ruban Saint-Georges, les deux hommes politiques sont arrivés vers le début du cérémonial en compagnie de Vladimir Poutine et étaient assis juste à ses côtés lors de la parade militaire.

Aux côtés du Président russe, Aleksandar Vucic et Benjamin Netanyahu ont également déposé une gerbe devant le Tombeau du Soldat inconnu au pied du mur du Kremlin.

Les trois hommes ont observé une minute de silence en mémoire des héros de la guerre contre l'Allemagne nazie et ont déposé des fleurs sur l'allée des villes héros située à proximité du Tombeau du Soldat inconnu.

En 2018, Israël a commencé pour la première fois à célébrer le Jour de la Victoire en tant que fête nationale. La célébration se déroule dans l'État hébreu pendant deux jours, le 8 et le 9 mai.


L’autodestruction du Corps des Marines US par le « sociétalement correct »

« Mainz est, ou “était” devrait-on plutôt écrire, un lieutenant-colonel du Corps des Marines qui a été sanctionné d’une façon extraordinaire...