DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

jeudi 17 mai 2018

Le régime des sanctions, l’arme de dissuasion stratégique post-occidentale de Kraken Trump

«… le gouvernement de l'Inde a été très déçu par les actions des USA qui ont élargi début avril les sanctions antirusses en y incluant notamment l'agence publique Rosoboronexport. Cette dernière avait alors noté que le choix de cette entreprise «confirmait le véritable objectif des sanctions, qui sont uniquement un prétexte pour écarter la Russie du marché de l'armement mondial». Selon les termes de ces sanctions, tout pays qui procède à des «transactions significatives» avec les compagnies russes mentionnées sur les listes noires tombe sous le coup des sanctions américaines » rapporte Kommersant dans un billet du 16 mai 2018 «L'Inde et la Russie se préparent à contourner les sanctions américaines ».

€CALYPSE NEWS
Note – Le régime des sanctions tel qu’appliqué par Kraken Trump est beaucoup plus sophistiqué que la plupart des observateurs l’imagine car il agit comme une bombe nucléaire avec des réactions en chaine qui produisent un effet de levier qui peut être véritablement dissuasif comme le montre le cas de l’Europe avec les sanctions contre l’Iran.

Ce régime s’applique contre des pays étrangers mais ce sont surtout les grands groupes américains qui sont visés dans une seule et même logique, celle de MAGA contre le globalisme. A chaque fois qu’une sanction est imposée, cela provoque une rupture dans le système du réseau mondialiste des affaires et cela finit par affaiblir tout le système qui, comme les tours de New-York, finira pas s’effondrer sur lui-même.

La véritable guerre que mène Kraken Trump n’est pas contre tel ou tel pays mais contre ses ennemis de l’intérieur, tous ceux qui, aux Etats-Unis comme en Europe, comme en France avec Macron, comme dans l’ensemble de la civilisation occidentale bradent leur pays et ruinent leur peuple dans l’intérêt d’une micro-élite globaliste et de leur ordre social inégalitaire qui nous conduit au suicide collectif.

Au bout du compte, Kraken Trump vise la destruction du dollar, cette monnaie qui est à la base du globalisme qui détruit tout sur son passage. Les Russes et les Indiens trouveront une alternative pour contourner les sanctions, tout comme l’Iran, la Chine et d’autres pays et à chaque fois, cela oblige les uns et les autres à mettre en œuvre une politique de dédollarisation donc une sortie contrainte et forcée du système.

Il n’y a plus guère que les Européens qui n’ont encore rien compris et préfèrent se retirer d’Iran plutôt que de chercher une alternative au dollar ce qui met en lumière, en passant, l’énorme bluff de l’euro qui n’est pas une monnaie puisqu’elle ne permet même pas à l’Europe d’utiliser sa propre monnaie pour contourner les sanctions US. Lamentable et pathétique Europe, plus sénile que jamais. EG

>> Lire aussi :

Kalibr, le nouveau gendarme de la Méditerranée (16/05/2018)

Accord de Vienne, l'UE en crise de sénilité avancée (16/05/2018)

Au plus se creuse le trou noir du Pentagone, au plus les forces armées US se réduisent, sont inefficaces et complètement dépassées (16/05/2018)

>> Mon fil info « TRUMP » sur twitter

Bonnes lectures

 ___________ooo___________


L'Inde et la Russie se préparent à contourner les sanctions américaines

Kommersant, le 16 mai 2018

Traduction Sputnik, le 16 mai 2018


Selon le quotidien The Times of India, l'Inde et la Russie préparent actuellement une «feuille de route» pour contourner les sanctions américaines visant à empêcher les achats d'armements russes.

Les sanctions américaines pourraient menacer les contrats d'armement russo-indiens pour un total de 12 milliards de dollars.

Le quotidien Kommersant cite The Times of India se référant à une source haut placée du gouvernement indien: «Il existe des solutions pour contourner les nouvelles sanctions découlant de la loi américaine sur la «lutte contre les ennemis de l'Amérique par les sanctions (CAATSA)» adoptée par le Congrès des USA. Des consultations sont en cours actuellement avec le gouvernement russe à plusieurs niveaux pour élaborer une feuille de route».

Fin janvier déjà, l'ambassadeur de l'Inde en Russie Pundi Srinivasan Raghavan avait déclaré dans une interview à la chaîne Rossiya 24 que l'Inde avait l'intention de remplir tous les contrats et accords avec la Russie, ainsi que de développer de nouveaux secteurs de coopération. Il avait précisé que les sanctions des USA et l'UE «n'influençaient pas la coopération entre les deux pays».

Selon la source du journal indien, le gouvernement de l'Inde a été très déçu par les actions des USA qui ont élargi début avril les sanctions antirusses en y incluant notamment l'agence publique Rosoboronexport. Cette dernière avait alors noté que le choix de cette entreprise «confirmait le véritable objectif des sanctions, qui sont uniquement un prétexte pour écarter la Russie du marché de l'armement mondial». Selon les termes de ces sanctions, tout pays qui procède à des «transactions significatives» avec les compagnies russes mentionnées sur les listes noires tombe sous le coup des sanctions américaines.

La source indienne rapporte que les actions américaines ont déjà poussé certaines banques indiennes travaillant activement aux États-Unis à «suspendre les versements à la Russie» par crainte de sanctions, malgré les propos tenus par le chef du Pentagone James Mattis. Ce dernier a annoncé une série d'exceptions à la CAATSA pour plusieurs pays, comme l'Inde, pour des questions liées à la sécurité nationale.

Le quotidien énumère plusieurs grands contrats d'armement qui pourraient être remis en question par les sanctions américaines. Il s'agit notamment des fournitures de systèmes antiaériens S-400 Triumph pour un total d'environ 5,5 milliards de dollars, de quatre frégates Amiral Grigorovitch pour 4 milliards de dollars, du contrat pour la construction conjointe de 200 hélicoptères polyvalents K-226T pour près de 1 milliard de dollars et de la location du sous-marin nucléaire qui sera le second SNLE loué à la Russie après le Tchakra.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...