DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

vendredi 11 mai 2018

L'accord n'a pas pu contourner les possibilités d'acheminement d'armes nucléaires en Iran

« … nous ne pouvons pas leur permettre d'avoir des armes nucléaires. Nous devons être en mesure d'aller sur un site et de vérifier ce site. Nous devons être en mesure d'aller dans leurs bases militaires pour voir si elles trichent ou non», a déclaré Donald Trump, cité par NBC News. Selon lui, l'accord n'a pas pu contourner les possibilités d'acheminement d'armes nucléaires en Iran ainsi que dans «les autres pays du Proche-Orient qui ont de l'argent» rapporte Sputnik citant Trump dans une brève du 11 mai 2018 «Trump annonce vouloir conclure «un bon marché» avec l’Iran »

€CALYPSE NEWS
Note : Pour les lecteurs d’€calypse News, cette info n’est pas un scoop mais il est intéressant que Trump le dise haut et fort reprenant, à sa manière, une déclaration de Poutine comme quoi la Russie était prête à fournir à l’Iran « tout ce qu’elle veut ».

Pour aller plus loin, notons qu’il y a deux types d’arme nucléaire : l’arme nucléaire stratégique dont le but est de détruire l’adversaire et l’arme nucléaire tactique dont le but est le même que celui d’une arme conventionnelle, c’est-à-dire contraindre l’adversaire à céder mais sans le détruire.

Or, il n’est jamais fait mention, du moins dans les médias, du type d’arme nucléaire dont il est question dans l’accord de Vienne qui n’interdit pas, à priori, les armes nucléaires tactiques du fait qu’elle sont considérées au même titre que les armes conventionnelles.

D’ailleurs, la France, sans parler de l’OTAN en général, ne se prive pas de les utiliser comme le montrera la Serbie lors du Nuremberg 2.0.

Quant aux Etats-Unis, leur nouvelle doctrine de Sécurité nationale précise que l’emploi d’arme nucléaire tactique est soumis au même protocole que celui des armes conventionnelles, autrement dit, que ces armes nucléaires tactiques peuvent être employées en dehors de la dissuasion.

Tout cela montre que ce à quoi nous assistons en ce moment dans cette affaire du nucléaire iranien n’est que du bluff de la part des politiques pour justifier par la peur aux yeux de leurs opinions publiques, chacun à sa manière, leur pouvoir et surtout la nécessité de le conserver.
Ceci ne concerne ni Poutine ni Xi qui sont les seuls à ne pas s'agiter. Leur pouvoir est solide tandis que celui des autres, y compris celui de Trump, sont faibles. 
EG

>> Lire aussi : 

Avec un tel président, le destin de l’Amérique et du Système auquel elle s’est soumise est désormais scellé (10/05/2018)

>> Mon fil info « TRUMP » sur twitter

Bonnes lectures

 ___________ooo____________


Trump annonce vouloir conclure «un bon marché» avec l’Iran

Sputnik, le 11 mai 2018


Le Président Trump a affirmé qu’il voudrait conclure «un bon marché» avec l’Iran après le retrait des États-Unis du Plan global d’action conjoint (JCPOA).

Le dirigeant américain a déclaré le jeudi 10 avril qu'il souhaitait conclure un nouvel accord avec Téhéran qui serait meilleur pour les États-Unis et «meilleur pour eux».

«J'espère être en mesure de conclure un marché avec eux, une bonne affaire, un accord équitable, une bonne affaire pour eux, meilleur pour eux. […] Mais nous ne pouvons pas leur permettre d'avoir des armes nucléaires. Nous devons être en mesure d'aller sur un site et de vérifier ce site. Nous devons être en mesure d'aller dans leurs bases militaires pour voir si elles trichent ou non», a déclaré Donald Trump, cité par NBC News.

Selon lui, l'accord n'a pas pu contourner les possibilités d'acheminement d'armes nucléaires en Iran ainsi que dans «les autres pays du Proche-Orient qui ont de l'argent». Ils auraient commencé à chercher des possibilités pour se procurer des armes nucléaires, estime le locataire de la Maison-Blanche.

«Cela aurait entraîné une catastrophe», a-t-il affirmé.

Par ailleurs, Donald Trump a souligné que Washington introduit «les sanctions les plus dures à l'encontre de l'Iran».

Pour sa part, les guerres nucléaires et non nucléaires résultent de la «faiblesse» tandis que son approche vis-à-vis «de la restauration de la paix est efficace».

«Nous ouvrons de nouvelles opportunités de prospérité et de paix», a-t-il résumé.

Donald Trump a annoncé le 8 mai qu'il retirait son pays de l'accord signé à Vienne en juillet 2015, en vertu duquel l'Iran a accepté de brider son programme nucléaire en s'engageant à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales visant la République islamique.

Pour sa part, le Président iranien Hassan Rohani a fait savoir que son pays restait fidèle à l'accord signé avec les cinq parties restantes, mais que son pays était prêt à reprendre en cas de besoin l'enrichissement d'uranium sans aucune limitation.

Eux, ils crèveront sans suite, car ils n'auront même pas le temps de se repentir

« La Russie aura recours à l'arme nucléaire uniquement en cas de frappe nucléaire lancée contre son propre territoire, a déclaré Vladimi...