DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 6 mai 2018

La France tente d’éliminer la Russie du Conseil de sécurité des Nations Unies


« Depuis plusieurs mois, les membres du « petit groupe » (Arabie saoudite, États-Unis, France, Jordanie, Royaume-Uni) tentent d’éliminer la Russie du Conseil de sécurité des Nations Unies […] L’idée est que, puisque la Russie s’est opposée à la version atlantiste de l’affaire Skripal et des événements de la Ghouta orientale, l’OIAC puisse trancher sans elle sur ce qui s’est passé et puisse désigner les coupables […] La proposition française est de décider désormais à la majorité simple ce qui donnerait automatiquement le pouvoir aux seuls Occidentaux » écrit Réseau Voltaire dans une brève du 6 mai 2018 «La France propose de changer les statuts de l’OIAC ».




€CALYPSE NEWS
Note – Cette brève du Réseau Voltaire confirme l’information du The Guardian cité par Sputnik dans une brève du 25 avril 2018 (1). The Guardian expliquait que « Les gouvernements occidentaux, inquiets que l'impasse affaiblisse l'autorité plus large du Conseil de sécurité, veulent emprunter un itinéraire rarement utilisé, précédemment mis en place lors de la crise coréenne de 1950 ».

Cet itinéraire consisterait donc à « décider désormais à la majorité simple ce qui donnerait automatiquement le pouvoir aux seuls Occidentaux » écrit Réseau Voltaire.

Rappel : « L’Assemblée générale est le principal organe délibérateur, décisionnaire et représentatif des Nations Unies. Les décisions sur des sujets importants tels que la paix et la sécurité internationales, l’admission de nouveaux membres et les questions budgétaires sont prises à la majorité des deux tiers. Les décisions sur les autres sujets le sont à la majorité simple. » (source : http://www.un.org/fr/ga/about/)

Il est curieux, pour ne pas dire « insensé » selon l’expression de Lavrov (2) parlant des Occidentaux que, bien qu’il s’agisse de traiter « des sujets importants tels que la paix et la sécurité internationales » puisqu’il est question « de l’affaire Skripal et des événements de la Ghouta orientale » qui devraient donc être soumis à la majorité de 2/3, la France propose de les traiter comme des affaires courantes.

Cela montre, comme dans l’affaire des accords de Vienne (accord nucléaire iranien) que les Occidentaux sont pour la négociation seulement lorsque le partenaire est d’accord avec eux. Sinon, c’est BOMB BOMB BOMB !

Sauf qu’aujourd’hui, les Occidentaux ne sont plus en mesure de faire BOMB BOMB BOMB ! La démarche française est donc le symptôme d’une pathologie psychologique qui semble incurable.

Cette pathologie est fort bien décrite par Philippe Grasset dans une remarquable analyse du 5 mai 2018 (3) où l’on se reportera utilement pour mieux saisir, compte tenu de la transition historique en cours, de l’impasse suicidaire de la diplomatie française actuelle. EG

>> Lire aussi :

(1) BOMB BOMB BOMB ! Les Français sont dans la bouteille (26/04/2018)

(2) Lavrov déplore l’absence de bon sens chez certains responsables occidentaux (03/05/2018)

(3) L’enjeu n’est rien de moins que la destruction du monde car nous savons que le Système est le Mal dans son incarnation opérationnelle (05/05/2018)

>> Mon fil info « MACRON » sur twitter

Bonnes lectures

_____________ooo_____________



La France propose de changer les statuts de l’OIAC

 

Par Réseau Voltaire, le 6 mai 2018


Depuis plusieurs mois, les membres du « petit groupe » (Arabie saoudite, États-Unis, France, Jordanie, Royaume-Uni) tentent d’éliminer la Russie du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Dans la même veine, la France vient de proposer d’amender les statuts de l’OIAC, l’organisation chargée de vérifier l’application du Traité d’interdiction des armes chimiques —ce qui par voie de conséquence modifierait le sens du Traité—.

L’idée est que, puisque la Russie s’est opposée à la version atlantiste de l’affaire Skripal et des événements de la Ghouta orientale, l’OIAC puisse trancher sans elle sur ce qui s’est passé et puisse désigner les coupables.

Jusqu’ici, le mandat de l’OIAC lui permet d’établir des faits, pas de désigner des responsabilités. Les décisions de l’Organisation sont prises à une majorité qualifiée.

La proposition française est de décider désormais à la majorité simple ce qui donnerait automatiquement le pouvoir aux seuls Occidentaux.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...